La F1 pourrait changer de format de qualifications en 2019

La FIA étudie la possibilité d'un changement de format des qualifications dès 2019, avec l'idée d'une quatrième partie de séance qui viendrait s'ajouter.

La F1 pourrait changer de format de qualifications en 2019
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 et Charles Leclerc, Sauber C37
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18, Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 et Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Charlie Whiting, Race Director, FIA
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, devant Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
La voiture de Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Fernando Alonso, McLaren MCL33

La question du format des qualifications a été de nouveau discutée lors de la dernière réunion du Groupe Stratégique, et l'idée de découper la séance du samedi après-midi en quatre parties a été largement abordée. Elle consisterait en une Q1, une Q2 et une Q3 éliminant à chaque fois quatre pilotes, avant de laisser les huit meilleurs s'affronter en Q4 pour la pole position.

L'idée derrière ce nouveau format serait de créer davantage d'incertitude en qualifications, puisque cela pousserait les meilleurs à franchir trois écueils au lieu de deux avant d'accéder à la partie finale de la séance. L'autre point important serait de rendre plus compliquée la possibilité d'accéder à l'ultime partie des qualifications avec un pneu plus dur, huit places étant disponibles au lieu de dix.

Dernier point important par rapport aux problématiques observées récemment : le neuvième et le dixième sur la grille aurait la liberté de choisir le type de gomme pour le départ, seuls les huit premiers étant contraints de s'élancer avec les pneus qui aurait été utilisés en Q3.

Lire aussi :

Ce projet de qualifications en quatre parties a d'abord été imaginé par les dirigeants de la Formule 1, et sera à nouveau discuté prochainement, notamment avec la FIA.

"C'est quelque chose qui vient plutôt de la F1", confirme le directeur de course Charlie Whiting. "Ils font énormément d'études auprès des fans, et ils ont le sentiment que ça fait partie des choses qu'ils aimeraient. Des séances légèrement plus courtes, un peu moins de temps entre elles, quatre éliminés en Q1, quatre autres ensuite, puis encore quatre, pour en laisser huit à la fin. Personnellement, je pense que c'est une belle idée, mais ce n'est pas à moi de décider." 

"La prochaine chose que nous avons à faire est de voir exactement ce qui serait requis au niveau des pneus. Je ne me souviens pas quelle était la durée [évoquée] pour la Q4 – je crois que c'était dix minutes – et s'il y aurait la possibilité de faire deux runs avec deux trains de pneus. C'est quelque chose qui doit être analysé attentivement."

partages
commentaires
Vettel défend la consigne de Mercedes, une décision "évidente"

Article précédent

Vettel défend la consigne de Mercedes, une décision "évidente"

Article suivant

Hamilton et la défense de Vettel : "J'aurais terminé dans le mur"

Hamilton et la défense de Vettel : "J'aurais terminé dans le mur"
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021