La Formule Ford souffle ses 50 bougies

L’hommage à l’Histoire de la monoplace que le premier Grand Prix de France Historique s’apprête à rendre ne pouvait s’imaginer sans la présence d’un plateau de Formule Ford.

Véritable catégorie école à l’audience planétaire, celle-ci permit à nombre de grands pilotes de se révéler, y compris à plusieurs futurs champions du Monde. Ayrton Senna, qui y décrocha ses premières victoires à l’aube des années 80, en est le meilleur exemple. Incontournable à Nevers Magny-Cours, cette catégorie le sera également pour une seconde et bonne raison. En ce premier week-end de juillet, elle fêtera ses 50 ans d’existence. Le hasard faisant excellemment bien les choses, la course du dimanche se disputera un 2 juillet, soit au jour près, un demi-siècle après la première rencontre de Formule Ford de l’histoire, organisée le 2 juillet 1967 à Brands Hatch !

Avec un tel évènement en toile de fond, les 40 places disponibles sur la grille de départ des deux courses du week-end ont naturellement trouvé preneurs depuis un certain temps. Toutes les monoplaces qui la garniront sont issues de la période 1967 à 1981 et équipées d’un même moteur Ford Kent, ce qui est habituellement le gage de sérieuses empoignades en piste. Témoins d’une époque où pas une auto ne ressemblait à une autre, ces 40 monoplaces aux formes très variées rappelleront combien la Formule Ford monopolisait l’attention des constructeurs britanniques de voitures de course de l’époque, des plus glorieux, comme Lola ou lotus, aux plus artisanaux d’entre eux.

 

 

 

 

 

A propos de cet article
Séries Formule 1 , Vintage
Type d'article Actualités