La Formule 1 de 2022 se dévoile un peu plus

La Formule 1 a présenté ce jeudi une interprétation grandeur nature de la future réglementation 2022.

1/27

Photo de: Formula 1

2/27

Photo de: Formula 1

3/27

Photo de: Formula 1

4/27

Photo de: Formula 1

5/27

Photo de: Formula 1

6/27

Photo de: Liberty Media

7/27

Photo de: Liberty Media

8/27

Photo de: Liberty Media

9/27

Photo de: Formula 1

10/27

Photo de: Formula 1

11/27

Photo de: Formula 1

12/27

Photo de: Formula 1

13/27

Photo de: Formula 1

14/27

Photo de: Formula 1

15/27

Photo de: Formula 1

16/27

Photo de: Formula 1

17/27

Photo de: Formula 1

18/27

Photo de: Formula 1

19/27

Photo de: Formula 1

20/27

Photo de: Formula 1

21/27

Photo de: Formula 1

22/27

Photo de: Formula 1

23/27

Photo de: Formula 1

24/27

Photo de: Formula 1

La Formule 1 de 2022
La Formule 1 de 2022
25/27

Photo de: Giorgio Piola

La Formule 1 de 2022
La Formule 1 de 2022
26/27

Photo de: Giorgio Piola

La Formule 1 de 2022
La Formule 1 de 2022
27/27

Photo de: Giorgio Piola

Utilisez les flèches ci-dessus pour passer d'une photo à l'autre.

La Formule 1 a dévoilé un modèle à l'échelle 1 de ce à quoi ressembleront les monoplaces à partir de la saison prochaine. On le sait, la catégorie reine fera sa révolution en 2022 avec l'entrée en vigueur d'une toute nouvelle réglementation technique, entièrement repensée. 

À Silverstone, c'est une monoplace grandeur nature qui a été présentée ce jeudi, avant le Grand Prix de Grande-Bretagne. Elle préfigure l'interprétation du futur Règlement Technique, sur lequel planche toutes les écuries depuis le début de l'année, au point de déjà y consacrer la majeure partie de leurs ressources. Ce modèle permet ainsi de comprendre un peu plus concrètement à quoi s'attendre, même si des différences seront certainement visibles avec ce que les écuries dévoileront dans quelques mois. 

La monoplace présentée ce jeudi ressemble énormément au modèle de soufflerie que la F1 avait déjà dévoilé en 2019 lors de l'annonce du nouveau règlement. Une nouvelle ère qui était initialement prévue pour 2021, mais qui a été repoussée d'une année en raison de la crise sanitaire survenue l'an dernier. 

Les nouvelles caractéristiques les plus frappantes attendues l'an prochain, sur le plan visuel, se situent au niveau du nez, des enjoliveurs, de l'aileron avant plus large et du concept d'aileron arrière plus singulier. Ces changements vont dans le sens voulu par la nouvelle réglementation qui vise à améliorer le spectacle notamment en favorisant les dépassements. Une volonté qui passe par une monoplace avec énormément d'effet de sol et des ailerons simplifiés pour permettre aux autos de se suivre de plus près. 

"Nous voulons que les voitures puissent se suivre les unes derrière les autres et qu'il y ait des bagarres passionnantes", expliquait lors d'une première présentation virtuelle Nikolas Tombazis, directeur Monoplace à la FIA. "Elles sont plus simples que les voitures actuelles car beaucoup de petits composants ont été retirés, surtout au niveau des pontons, et l'aileron avant est plus simple."

Pour générer l'effet de sol, les monoplaces seront équipées de tunnels à effet Venturi sous le fond plat, ainsi que sous les pontons, de l'avant jusqu'à l'arrière.

"Il y a énormément d'excitation avant cette nouvelle ère", se réjouit Ross Brawn, patron sportif de la F1. "Si 2021 est une superbe bagarre jusqu'à présent, nous voyons toujours les monoplaces avoir du mal à se suivre en course. La réglementation 2022 réglera ce problème et créera l'opportunité de luttes plus serrées et roue contre roue. L'effet combiné des nouvelles règles aéro et financières, avec le plafond budgétaire, créeront les conditions pour un championnat plus équilibré et pour réduire les écarts sur la grille."

Lire aussi :

partages
commentaires
Pourquoi l'accord d'Alfa Romeo avec Sauber sera réévalué tous les ans

Article précédent

Pourquoi l'accord d'Alfa Romeo avec Sauber sera réévalué tous les ans

Article suivant

F1 2022 : ce sera mieux, mais "pas du jour au lendemain"

F1 2022 : ce sera mieux, mais "pas du jour au lendemain"
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021