Vesti : "Je ne me vois pas comme un nouveau Russell"

S'il suit une trajectoire semblable à celle de George Russell en certains points, Frederik Vesti réfute toute comparaison avec le prometteur Britannique.

Vesti : "Je ne me vois pas comme un nouveau Russell"

L'un avait été Champion de Formule 4 en Grande-Bretagne et venait de finir troisième de F3 Europe, l'autre a été vice-Champion de F4 dans son Danemark natal et reste sur une belle quatrième place pour sa première saison en FIA F3. Les parcours de George Russell et de Frederik Vesti avant leur recrutement au sein du programme de jeunes pilotes Mercedes ont des similarités, et à l'époque, que la marque à l'étoile jette son dévolu sur l'Anglais n'avait pas fait l'unanimité auprès des observateurs. Russell a néanmoins prouvé sa valeur en remportant coup sur coup les titres de GP3 et de F2, avant de réaliser de belles performances tout au long de ses deux premières saisons en Formule 1.

Lire aussi :

Récemment intronisé en tant que jeune pilote Mercedes, Vesti est également un pilote qui, malgré des performances intéressantes, n'est pas souvent mentionné parmi les espoirs les plus fulgurants en formules de promotion. Peut-il créer la même surprise que Russell ? "Je ne me vois pas comme un nouveau Russell, je me vois comme Frederik Vesti", tempère le Danois de 19 ans auprès de Motorsport.com. "Mercedes a montré avoir les outils pour former les pilotes comme George ou Esteban Ocon, mais si on ne continue pas de progresser, on n'est jamais prêt pour la Formule 1. J'ai montré que j'étais capable de rebondir après des moments difficiles, et je pense que c'est un facteur clé dans la carrière d'un pilote."

George Russell rejoint le programme de jeunes pilotes Mercedes

George Russell en janvier 2017, lorsqu'il a été recruté par Mercedes

Confirmé chez ART Grand Prix pour une nouvelle campagne en FIA F3, Vesti va également se rendre régulièrement à Brackley (Angleterre) pour faire connaissance avec l'écurie Mercedes et tester son simulateur F1. Auparavant, les deux parties ont passé un certain temps à se sonder mutuellement. "Un tel accord prend du temps", souligne le jeune loup. "L'équipe a besoin de voir ma progression en tant que pilote, tandis que j'ai besoin de savoir si l'équipe est capable de me donner tous les outils nécessaires pour progresser. Avant de signer le contrat, j'ai dû montrer tout mon potentiel. Ils ont commencé à me suivre il y a trois ans, mais au début, ce n'étaient que des contrats superficiels. Quand j'ai commencé à gagner, nous nous sommes mis à discuter et ils ont évalué non seulement les moments positifs mais aussi ma réaction dans les moments négatifs."

Lire aussi :

Cette période d'analyse a commencé au moment de la première rencontre entre Vesti et Toto Wolff, directeur de Mercedes AMG F1. "Je l'ai rencontré pour la première fois en Allemagne en 2018. Cette année-là, je disputais le championnat allemand de Formule 4, et lors du week-end de Hockenheim, la Formule 1 était là", narre Vesti, qui a alors fini quatrième du championnat. "Ce jour-là, j'ai signé la pole et la victoire, et il est venu sur le podium me remettre mon trophée. Cela me paraissait irréel. C'est là que je me suis rendu compte que j'étais prêt à tout pour devenir pilote Mercedes et avoir Toto comme patron."

Il va désormais falloir confirmer le potentiel entr'aperçu jusqu'à présent en FIA F3. La confiance de Mercedes représente-t-elle une pression supplémentaire pour la suite des événements ? "Il y a toujours de la pression, dès qu'on commence en karting, mais pour moi le choix de Mercedes ne représente pas de la pression, plutôt une belle opportunité de travailler avec un groupe de personnes extrêmement compétitives et préparées", conclut Vesti.

Propos recueillis par Marco Dimarco

partages
commentaires

Voir aussi :

Mercedes annonce la date de présentation de sa F1 2021

Article précédent

Mercedes annonce la date de présentation de sa F1 2021

Article suivant

Norris revient sur les critiques après ses propos sur Hamilton

Norris revient sur les critiques après ses propos sur Hamilton
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , FIA F3
Pilotes Frederik Vesti
Équipes Mercedes , ART Grand Prix
Auteur Benjamin Vinel
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ? Prime

La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ?

Mercedes a quitté Imola en conservant la tête des deux classements généraux mais ne se fait aucune illusion sur la menace que représente Red Bull.

Formule 1
20 avr. 2021
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 avr. 2021
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021