Les freins carbone-céramique, le futur de la Formule 1 ?

partages
commentaires
Les freins carbone-céramique, le futur de la Formule 1 ?
Par :
17 juin 2019 à 16:20

Selon Brembo, la Formule 1 pourrait passer à des freins carbone-céramique à l'avenir s'il fallait se rapprocher plus encore des technologies de route.

La norme actuelle en F1 est l'utilisation de freins carbone-carbone, ce matériau ayant pour la première fois été utilisé en Grand Prix à la fin des années 1970. Cependant, dans l'automobile de tous les jours, la technologie ne s'est pas répandue pour une raison très simple : les difficultés à l'utiliser lorsque les conditions sont froides et/ou humides quand ils n'ont pas été chauffés auparavant. Mais des avancées ont été faites dans l'utilisation de freins carbone-céramique, et notamment sur certaines nouvelles voitures sportives.

Lire aussi :

Brembo, spécialiste des freins, affirme que cela pourrait être une voie à suivre pour la Formule 1. "Le futur des systèmes de freinage n'a pas besoin de se faire avec des disques carbone-carbone", a déclaré Mario Almondo, directeur du groupe de performance de Brembo, à Motorsport.com"Brembo voit l'application de matériaux qui conviennent mieux aux voitures de tous les jours, même de haute performance. Je prends l'exemple des freins carbone-céramique, qui ont été utilisés sur la McLaren Senna après un bon partenariat. Si en F1 nous voulons aller vers des solutions qui sont plus proches de nos produits normaux, nous pourrions aller dans cette direction."

Les freins carbone-céramique conservent la plupart des avantages des freins carbone-carbone tout en se montrant plus durables. La céramique utilisée dans leur production permet de mieux résister au phénomène de choc thermique. De plus, cette durée de vie supplémentaire implique une quantité de carbone rejetée qui est moindre, ce qui n'est pas une mauvaise chose sur le plan environnemental.

Quand il lui est demandé s'il était possible d'envisager des disques de frein qui dureraient sept Grands Prix, Almondo de répondre : "C'est tout à fait possible. J'ajoute aussi que ce carbone-céramique n'émet pas autant de particules [de carbone], donc ça serait plus écologique. Oui, c'est un matériau qui est plus lourd, mais il pourrait avoir les mêmes performances, même en F1. Ce poids pourrait être un problème, mais nous pourrions en discuter."

Lire aussi :

La F1 envisage de passer à des disques et des systèmes de freins standards à partir de 2021, après avoir lancé un appel d'offres le mois dernier. Brembo a fait une offre pour les deux éléments, une décision de la FIA sur la poursuite ou non de ce processus de standardisation étant attendue la semaine prochaine. Cependant, Almondo affirme que la compagnie préférerait que la concurrence soit maintenue. "Brembo préfère la concurrence, pour montrer sur le terrain que nous sommes meilleurs que nos compétiteurs. C'est notre philosophie, ça l'a toujours été et nous ne changeons pas notre position. Ceci étant dit, ce sont des exigences de réduction des coûts en F1 et les systèmes de freinage ne sont pas épargnés par ce projet."

Avec Franco Nugnes et Jonathan Noble 

Article suivant
L'impact des changements chez McLaren sera plus senti sur la F1 2020

Article précédent

L'impact des changements chez McLaren sera plus senti sur la F1 2020

Article suivant

Ferrari a demandé une révision de la pénalité infligée à Vettel

Ferrari a demandé une révision de la pénalité infligée à Vettel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu