Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Frustration difficilement dissimulable pour Grosjean en qualifications

partages
commentaires
Frustration difficilement dissimulable pour Grosjean en qualifications
Par :
24 juin 2017 à 13:50

Romain Grosjean prendra le départ du GP de Bakou depuis la 15e position de la grille de départ après une séance de qualifications décevante.

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Romain Grosjean, Haas F1
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17

Déçu, Romain Grosjean ! Et on le serait à moins, dans la position du pilote franco-suisse au terme des qualifications du Grand Prix d’Azerbaïdjan.

Incapable de faire passer sa Haas au-dessus du cap de la 16e place en Q1, synonyme de qualification pour la phase suivante de la séance, Grosjean ne trouvera comme seule consolation que le fait d'avoir gagné une place sur la grille en raison de la pénalité s’appliquant à Fernando Alonso, qui l’a devancé de 0"034.

À Bakou, Grosjean a donc laissé son équipier Magnussen prendre le meilleur pour tout de même quatre dixièmes de seconde et ne se cherche pas d’excuses particulières pour expliquer la prestation du jour.

"Ce n'est pas drôle, c'est à moi de m'améliorer dans ces conditions", accepte-t-il au micro de Canal+. "C'est à moi de m'adapter : je n'ai pas de retour des pneus dans les virages. Maintenant, on va essayer de tirer le meilleur des problèmes des autres."

Sur un tracé sur lequel il est souvent nécessaire de réaliser deux tours lancés avant de trouver la zone de performance optimale dans les pneumatiques, celui qui s’estime en lice pour un volant Ferrari 2018 si une place venait à se libérer a par ailleurs du mal à éviter les glissades, même lorsque les gommes arrivent dans une fenêtre d’exploitation décente.

"Non, on ne les a pas trouvés", admet-il, interrogé sur la situation de son équipe autour des réglages de la monoplace #8. "On a espéré, on a joué un maximum sur la vitesse de pointe pour essayer de trouver le meilleur compromis. Mais je n'ai pas le ressenti avec la voiture, je n'arrive pas à conduire dans ces conditions."

"On avait besoin de beaucoup de tours, et je me suis fait arrêter longuement à la pesée, ce qui n'a pas aidé. C'est difficile à expliquer, et je ne veux pas me plaindre. Je dois m'améliorer dans ces conditions, mais je n'ai pas de ressenti sur les pneus et ce qui se passe dans les virages. Je peux faire un meilleur travail quand même, je pense."

Article suivant
Palmer privé de qualifications à Bakou

Article précédent

Palmer privé de qualifications à Bakou

Article suivant

Qualifs - Hamilton s'offre un record à Bakou

Qualifs - Hamilton s'offre un record à Bakou
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Azerbaïdjan
Lieu Baku City Circuit
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Guillaume Navarro