Frustré à la radio, Alonso décrit une situation "embarrassante"

Le message radio du pilote McLaren restera comme un moment fort à Suzuka, devant les dirigeants de Honda.

Onzième à l’arrivée du Grand Prix du Japon, Fernando Alonso avait pris un excellent départ et imaginait pouvoir se battre pour quelques points. Mais pour la course à domicile de Honda, l’Espagnol a vite déchanté, incapable de pouvoir défendre sa position en raison du manque de puissance de son moteur. 

A la radio, le double Champion du Monde s’est même fendu d’un commentaire qui fera date, qualifiant son V6 de "moteur de GP2". Une frustration réelle, et une situation "embarrassante" selon lui. 

"Ce n'est pas vraiment intéressant en piste quand on se fait dépasser comme ça dans les virages, c'est très frustrant", a-t-il commenté. "Les autres font des erreurs et ils nous dépassent quand même dans le milieu des lignes droites, même pas au freinage. C'est très frustrant." 

"A chaque fois qu'on est dans un groupe, on ne peut pas cacher que c'est frustrant. On se sent embarrassé sur des journées comme celles-ci, car ce n'est pas normal de se faire dépasser comme ça, le package devrait être plus compétitif." 

Quelques points positifs

Malgré sa grise mine, Alonso tente de tirer quelques points positifs de ce week-end nippon. 

"Au moins nous avons tous les deux terminé, contrairement à Singapour ; les problèmes de surchauffe semblent réglés. Il faut que l’on apprenne de nos erreurs, que l'on analyse, pour pouvoir nous améliorer en 2016. Tout cela est un processus pour l'année prochaine."

Un avenir en lequel il croit toujours, certain de la viabilité du projet de McLaren et Honda. 

"Oui, je pense que c'est la seule équipe qui va se battre contre Mercedes dans un futur proche, et pour l'instant c'est difficile car nous n'avons pas les outils pour jouer avec les autres, mais tout le monde travaille très dur pour trouver des solutions pour l'année prochaine."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Circuit Suzuka
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags gp2, honda, moteur, reaction, suzuka