Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
54 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
61 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
75 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
89 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
103 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
110 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
124 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
138 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
145 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
159 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
166 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
180 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
194 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
222 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
229 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
243 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
250 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
264 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
278 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
285 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
299 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
313 jours

Pat Fry va quitter McLaren, Williams sur les rangs ?

partages
commentaires
Pat Fry va quitter McLaren, Williams sur les rangs ?
Par :
3 juil. 2019 à 06:40

Le patron de l'ingénierie de Woking aurait signifié à McLaren son intention de quitter l'écurie. Pour rebondir dans une autre structure ?

Directeur de l'ingénierie de McLaren, Pat Fry serait aujourd'hui en congé forcé après avoir fait savoir qu'il souhaitait quitter l'écurie. Il avait fait son retour à Woking en septembre, signant un contrat à court terme dans l'attente de l'arrivée de James Key, recruté chez Toro Rosso. Il a ainsi contribué au développement de la MCL34, en collaboration avec le chef de la performance Andrea Stella. Tous les deux sont aujourd'hui sous les ordres de James Key, directeur technique de McLaren.

On ignore si Pat Fry dispose d'une offre ferme de la part d'une autre écurie. La période de congé – un garde-fou habituel en Formule 1 compte tenu des informations sensibles – pourrait l'empêcher de rejoindre une autre structure avant la fin de conception d'une monoplace 2020, mais il devrait être en mesure de prendre de nouvelles fonctions au plus tard au moment des essais hivernaux.

Lire aussi :

À l'heure actuelle, Williams apparaît comme un candidat logique à son recrutement, puisque l'équipe britannique a définitivement mis un terme à sa collaboration avec son ancien directeur technique, Paddy Lowe, et que les détails administratifs ont été réglés pas plus tard que la semaine dernière. "Nous sommes satisfaits de l'équipe technique que nous avons, et nous étudions désormais les options disponibles pour savoir ce qui serait le plus approprié à notre structure", expliquait Claire Williams le week-end dernier. "Dès que nous prendrons une décision et que nous pourrons faire une annonce, nous le ferons."

Pat Fry dispose d'un CV plutôt impressionnant en Formule 1, où il a commencé à travailler avec Benetton en 1987. Il était l'ingénieur de Martin Brundle avant de rejoindre McLaren en 1993 pour collaborer avec Mika Häkkinen et David Coulthard. Il était également ingénieur en chef lors de certaines années impaires, puisque l'écurie de Woking avait mis en place un système de rotation des rôles (2005, 2007, 2009 et 2011). Il y a huit ans, il avait été recruté par Ferrari, avant de faire les frais de la très mauvaise saison 2014 et de faire partie des cadres remerciés à cette époque. Avant son retour chez McLaren l'an passé, il avait occupé un rôle de consultant auprès de Manor.

Avec Adam Cooper  

Article suivant
Norris et son dépassement audacieux sur Hamilton

Article précédent

Norris et son dépassement audacieux sur Hamilton

Article suivant

Red Bull ne s'explique pas "complètement" son rythme incroyable

Red Bull ne s'explique pas "complètement" son rythme incroyable
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique , Williams
Auteur Basile Davoine