Gasly : AlphaTauri est "bien mieux" qu'en début de saison 2020

Pierre Gasly se montre très satisfait des premières indications tirées des essais hivernaux 2021 par AlphaTauri, jugeant l'écurie en bien meilleure position à ce stade qu'en 2020.

Au sortir des trois journées d'essais hivernaux 2021, AlphaTauri a été l'une des écuries les plus en vue, avec une grande fiabilité démontrée par ses 422 tours du circuit de Sakhir mais aussi des performances intéressantes à la fois sur les longs et courts relais. Il faut bien entendu relativiser la meilleure marque inscrite par Yuki Tsunoda le dernier jour, réalisée en pneus C5 (les plus tendres) et avec un DRS ouvert bien avant la zone autorisée en Grand Prix dans la ligne droite de départ/arrivée.

Mais l'impression globale reste excellente pour l'écurie italienne. À tel point que Pierre Gasly juge l'écurie en bien meilleure situation que 12 mois auparavant, après les tests de pré-saison 2020 à Barcelone. "Je suis vraiment enthousiaste que nous ayons réussi à faire tout le programme que nous souhaitions. Je pense que nous avons une bonne idée de la voiture que nous avons, de ce qu'il faut améliorer, de nos forces, donc c'est vraiment positif."

Lire aussi :

"Il y a toujours des choses à améliorer mais honnêtement, après trois journées, nous sommes bien mieux qu'au même moment l'an passé à Barcelone après la même période de temps. Je suis vraiment content. Je pense que nous savons quels adversaires vont être très rapides également, nous avons déjà une idée."

"Nous savons dans quels domaines nous avons un petit peu de mal pour l'instant mais avec un peu de chance nous pourrons trouver des réponses dans les jours qui viennent avant de revenir ici pour la course. Mais j'espère vraiment que nous pourrons être dans la lutte et particulièrement pour de bons points."

Quand il lui est demandé si l'enthousiasme autour de son écurie est justifié, il répond : "Je l'espère. Nous voulons nous enthousiasmer également. Nous avons un bon package mais je ne veux pas tirer des conclusions trop rapidement, car les choses peuvent être très différentes dans deux semaines."

"Pour le moment, nous sommes concentrés sur nous-mêmes. Nous essayons de travailler dans les domaines où il le faut car sur cette voiture, même si elle semble plutôt bonne, il y a des zones qu'il faut améliorer. Il y a de bonnes raisons d'être enthousiaste et j'espère que nous allons pouvoir réaliser de solides performances rapidement dans la saison parce que ce sera important."

"Un peu plus lent partout"

Concernant la réduction de l'appui aérodynamique consécutive à l'ajout par la FIA de nouvelles restrictions au niveau de la taille du fond plat et de certaines ailettes sur les écopes de frein et le diffuseur, Gasly la ressent effectivement même si Pirelli a déjà calculé que les écuries avaient retrouvé la moitié de l'appui perdu : "[C'est] un peu plus lent partout, pour être honnête, ce n'est pas dans une zone en particulier mais c'est juste un peu plus glissant, plus que d'habitude, la traction est un peu plus délicate."

Lire aussi :

"Globalement, l'équilibre n'a pas trop changé, c'est juste l'adhérence globale de la voiture mais nous devrons récupérer cet appui. Je ne sais pas combien de temps ça va prendre. Nous avons beaucoup de gars intelligents à Faenza et à Bicester, donc avec un peu de chance, nous allons trouver de bonnes réponses."

Et le moteur Honda dans tout cela ? "Jusqu'ici, nous sommes vraiment satisfaits, c'est un pas en avant par rapport à l'an passé. La souplesse a été parfaite pendant les trois jours [...], donc [c'est] vraiment positif de ce côté. Nous avons vu que Mercedes avait un moteur très fort, ils l'ont montré avec McLaren et Williams et vous pouvez voir qu'ils ont beaucoup de potentiel. Je ne veux pas être trop enthousiaste avant les qualifications et je pense que nous aurons une idée plus précise dans deux semaines."

Avec Filip Cleeren 

partages
commentaires
La situation de Mercedes, une "horreur absolue" si près du premier GP
Article précédent

La situation de Mercedes, une "horreur absolue" si près du premier GP

Article suivant

Découvrez le circuit du GP d'Arabie saoudite de F1

Découvrez le circuit du GP d'Arabie saoudite de F1
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021