Gasly et AlphaTauri en quête de réponses pendant la trêve

AlphaTauri vit sa pire saison en Formule 1 depuis 2018, mais Pierre Gasly persévère et compte trouver des réponses pendant la pause.

Gasly et AlphaTauri en quête de réponses pendant la trêve
Charger le lecteur audio

En Formule 1, un bouleversement réglementaire fait toujours des heureux et des malheureux. Du côté d'AlphaTauri, qui sortait d'une saison 2021 remarquable où Pierre Gasly se qualifiait très régulièrement dans le top 6, c'est indéniablement le second cas. Les Q3 et les arrivées dans les points se raréfient pour la petite Scuderia, qui n'a inscrit que 27 unités lors des 13 premiers Grands Prix de la saison et occupe seulement la huitième place du championnat des constructeurs, après cinq courses consécutives hors du top 10.

L'AlphaTauri AT03 est notamment en difficulté dans les virages rapides, et l'impact des évolutions n'est pas évident. Aussi Gasly compte-t-il profiter de la trêve estivale – malgré la période de fermeture des usines – pour mieux comprendre avec son écurie les subtilités de sa monoplace, tout en s'interrogeant sur la stratégie de son écurie quant au plafond budgétaire.

"Nous avons commencé l'année plus près de l'avant du milieu de peloton, même si nous n'y étions pas : nous avions un meilleur niveau de performance", analysait le Normand en bouclant le dernier Grand Prix, en Hongrie. "Les autres semblent simplement avoir creusé l'écart, et nous n'avons pas été capables de les suivre. Nous allons travailler ensemble. Je sais ce que nous pouvons accomplir avec l'équipe. Je sais que nous avons des personnes très compétentes, et maintenant il s'agit de trouver des solutions pour véritablement transformer ces connaissances et compétences en temps au tour sur la piste."

"Par rapport aux grandes équipes comme Ferrari, Mercedes et Red Bull, nous savons ce qu'elles ont construit lors des dix dernières années en matière d'infrastructures, de personnel, de ressources : elles sont plus efficaces. Mais en même temps, je pense vraiment que nous avons des personnes très, très compétentes, ainsi que les bons outils pour être compétitifs. Alors pour être honnête avec vous, je n'ai pas toute la réponse quant à savoir pourquoi nous semblons avoir plus de difficultés que les autres écuries en milieu de tableau, car je ne pense pas qu'il manque quelque chose au cœur de l'équipe."

"C'est pourquoi je pense qu'elle a besoin de prendre un peu de recul et d'étudier la situation dans sa globalité, ce que nous faisons au niveau de l'aéro, de la voie que nous avons empruntée, de la manière dont nous avons décidé d'utiliser le budget plafonné, car je sais qu'au début de la saison nous étions déjà quasiment à la limite. Est-ce la raison principale ? Je n'en suis pas certain. Mais nous allons continuer à travailler dur, dans l'espoir de trouver des développements majeurs lors des semaines à venir."

Propos recueillis par Adam Cooper

Lire aussi :
partages
commentaires
Zhou pas inquiet pour son avenir chez Alfa Romeo
Article précédent

Zhou pas inquiet pour son avenir chez Alfa Romeo

Article suivant

C'était un 10 août : Hill, à quelques virages de la victoire

C'était un 10 août : Hill, à quelques virages de la victoire