Gasly amer envers Red Bull : "Je ne suis pas récompensé"

Pierre Gasly a reconnu une forme d'incompréhension devant le maintien de Sergio Pérez chez Red Bull Racing pour 2022.

Gasly amer envers Red Bull : "Je ne suis pas récompensé"

C'est un Pierre Gasly sans langue de bois qui a répondu ce vendredi à Jean Alesi, au micro de Canal+ dans le paddock de Monza, théâtre du Grand Prix d'Italie. Quelques jours après avoir été officiellement reconduit chez AlphaTauri, où il évoluera toujours en 2022 aux côtés de Yuki Tsunoda, le pilote tricolore a laissé transparaître une part d'amertume.

Huitième du championnat avec 66 points au compteur, dont un podium décroché à Bakou, celui qui avait décroché sa première victoire en F1 sur les terres italiennes il y a tout juste un an ne cache pas qu'il peine à comprendre la prolongation de Sergio Pérez chez Red Bull Racing. Déjà passé par l'écurie de Milton Keynes en 2019, il aurait aimé y décrocher une seconde chance.

"C'est sûr que voilà, avec les résultats que j'ai eus cette année, je fais la meilleure saison chez Toro Rosso et AlphaTauri, tous pilotes confondus depuis qu'ils ont commencé en F1 sur les 15 dernières années", fait remarquer Pierre Gasly sur les antennes de Canal+. "Et je ne suis pas récompensé pour monter plus haut. Et voilà, c'est vrai que c'est triste et un peu frustrant d'un côté, et d'un autre côté c'est comme ça, ce sont des choses qui sont en dehors de mon pouvoir. Malheureusement ce n'est pas moi qui décide."

Ses propres résultats, remarquables de constance avec déjà dix entrées dans les points cette saison, dont six consécutives, Pierre Gasly les met en balance avec ceux de Sergio Pérez chez Red Bull. Le Français cite principalement le dernier week-end en date, où le Mexicain s'est retrouvé en difficulté après des qualifications ratées au Grand Prix des Pays-Bas.

"Red Bull préfère continuer avec Sergio", constate Pierre Gasly. "C'est vrai que, quand on voit un peu les performances, surtout le week-end dernier à Zandvoort, quand il se fait sortir en Q1 et qu'il termine huitième à un tour de son coéquipier et qu'il est meilleur pilote du Grand Prix [Pilote du Jour, ndlr], il y a certaines choses qu'on ne comprend pas trop. Mais après, voilà, c'est malheureusement comme ça, hors de mon contrôle, et je ne peux que me concentrer sur ce qui arrive et continuer à donner le meilleur de moi-même pour l'équipe et pour moi, et je suis sûr que ça paiera à l'avenir avec une opportunité dans une belle équipe."

Lire aussi :

partages
commentaires
Ferrari espère rouvrir la porte pour les grilles inversées
Article précédent

Ferrari espère rouvrir la porte pour les grilles inversées

Article suivant

Valtteri Bottas pénalisé sur la grille à Monza

Valtteri Bottas pénalisé sur la grille à Monza
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021