Simplement averti, Gasly explique l'incident avec Sainz en qualifs

Pierre Gasly est revenu sur l'incident avec Carlos Sainz lors de la Q1 des qualifications du Grand Prix d'Arabie saoudite de Formule 1, pour lequel il a reçu un "avertissement officiel" de la part des commissaires.

Sixième des qualifications à Djeddah, Pierre Gasly ne sera pas pénalisé sur la grille de départ du tout premier Grand Prix d'Arabie saoudite malgré une convocation devant les commissaires sportifs pour une gêne présumée de Carlos Sainz dès la Q1. Au terme de son audience, les officiels ont décidé de n'infliger qu'un "avertissement officiel" au Français car s'il y a bien eu gêne, elle n'a en réalité eu aucun impact sur la situation de son rival, qui a lui-même reconnu un "moment de confusion".

"J'ai laissé Charles [Leclerc] passer dans le premier virage et je faisais un tour de préparation", a expliqué Gasly après la séance. "Et Carlos arrivait, je l'ai vu et j'ai essayé de m'écarter du chemin, et je l'ai vu dans mon rétroviseur gauche et j'ai vu qu'il allait à gauche, donc je suis resté sur la trajectoire sur laquelle j'étais et ensuite il a décidé de passer à droite et il n'y avait clairement pas d'espace. Donc je n'ai pas vu les images. Je l'ai vu et j'ai essayé de... C'est très serré ici. Je ne voulais pas gêner, alors j'ai essayé de m'écarter, mais il est parti de l'autre côté où je m'attendais à ce qu'il aille."

Une explication corroborée par la justification des commissaires sur leur décision, qui est rédigée comme suit : "Le pilote de la voiture 10 a déclaré avoir vu la voiture 55 s'approcher et avoir pensé qu'elle passerait sur la gauche, en ayant laissé suffisamment de place pour ce faire. Il a ensuite vu la voiture 55 se déplacer vers la droite et s'est donc déplacé plus à gauche pour lui laisser la place de passer."

"Le pilotes de la voiture 55 a déclaré qu'il avait eu un 'moment de confusion' et qu'il s'était déplacé vers la droite au dernier moment. Aucune des deux voitures n'était sur un tour rapide, et c'est un point important pour les commissaires qui ont décidé d'émettre un avertissement officiel au lieu de toute autre pénalité."

"Les commissaires saisissent cette occasion pour souligner auprès de TOUTES LES ÉQUIPES qu'en raison de la nature de ce circuit, il est essentiel que des communications radio efficaces et opportunes soient faites à leurs pilotes au sujet des voitures susceptibles de les doubler pendant la course (dans le cas de voitures à un tour)."

Quand Gasly a été interrogé sur la difficulté de parfois s'écarter du chemin sur l'étroit et sinueux tracé de Djeddah, en référence notamment à son incident avec Lewis Hamilton lors des Essais Libres 3, le pilote AlphaTauri acquiesce : "Exactement. J'ai été gêné pas mal de fois pendant le week-end et ce n'est pas comme si les pilotes le faisaient exprès. C'est juste la nature de la piste. C'est extrêmement rapide et il y a beaucoup de virages sans visibilité et vous devez compter sur les communications que vous avez et une voiture qui arrive vite, une autre qui roule lentement... C'est très difficile à gérer et nous essayons de faire tout ce que nous pouvons au volant, mais ce n'est pas facile."

Lire aussi :
partages
commentaires
Mazepin prend la défense de Hamilton après leur incident
Article précédent

Mazepin prend la défense de Hamilton après leur incident

Article suivant

Les pneus usés de Hamilton n'inquiètent pas Wolff pour la course

Les pneus usés de Hamilton n'inquiètent pas Wolff pour la course
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021