Gasly s'attend à une bataille "très serrée" face à Renault

La bataille pour la sixième place du championnat des constructeurs sera le plus grand enjeu du Grand Prix d'Abu Dhabi, dernière manche de la saison 2017 de Formule 1. Pierre Gasly espère que Toro Rosso va conserver l'avantage.

Gasly s'attend à une bataille "très serrée" face à Renault
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR12, dépasse Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR12 au stand
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17, Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR12
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR12
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR12
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR12
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR12
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR12
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR12, Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR12

Cette sixième place, voilà longtemps que Toro Rosso l'occupe. Depuis le Grand Prix d'Azerbaïdjan, pour être précis. Mais dans une période marquée par l'instabilité à Faenza, avec plusieurs changements de pilotes, la Scuderia n'a marqué qu'un point en cinq courses et se retrouve talonnée par Renault et Haas, à quatre et six longueurs respectivement.

"Ça va vraiment être très serré, ils sont rapides avec [Nico] Hülkenberg et [Carlos] Sainz", reconnaissait Pierre Gasly au micro de Canal+, juste après le Grand Prix du Brésil, quant à la menace que représente le Losange.

Toro Rosso garde son destin entre les mains avec cette légère avance sur les écuries rivales, mais encore lui faudrait-il idéalement marquer des points à Abu Dhabi pour mettre toutes les chances de son côté. Et pour cela, il faudra compter sur la fiabilité de l'unité de puissance Renault, qui a fréquemment trahi la STR12 ces derniers temps, jusqu'à provoquer de fortes tensions entre l'écurie et son motoriste.

"J'espère que nous allons enfin connaître un week-end sans accroc parce que nous en avons besoin", commente un Gasly toujours très rapide sur le circuit de Yas Marina, puisqu'il y a signé deux pole positions en autant de séances qualificatives en GP2.

"Si nous prenons le départ plus ou moins là où nous devrions être, je pense que cela fait une grande différence dans la course, surtout à Abu Dhabi. Je pense qu'avec le dernier secteur, nous pourrions être légèrement plus compétitifs que d'habitude. C'est un circuit que j'aime vraiment par ailleurs, j'espère vraiment que nous pourrons faire un dernier week-end propre avec [le moteur] Renault."

L'écart de points entre Toro Rosso et ses rivaux signifie que même si la Scuderia ne marque pas de points, Renault doit placer soit une monoplace dans le top 7, soit les deux dans le top 10 dont une à la huitième place. Du côté de chez Haas, il en faudra soit une dans le top 6, soit les deux dans le top 10 dont une à la septième place. Gasly va donc compter sur les Force India, les Williams et même les McLaren pour priver les autres équipes de points précieux.

"L'écart est maintenant de quatre points ; je pense que nous pouvons y arriver", ajoute le Français. "Ils auront besoin de faire huitième, neuvième. Les [McLaren] Honda sont vraiment rapides, quand on regarde le rythme d'Alonso, et Force India aussi. D'une certaine manière, nous avons aussi besoin que les autres équipes nous aident à marquer des points, mais ça va vraiment être serré. Je pense qu'il va y avoir un ou deux points de différence, espérons que ce sera en notre faveur."

 
partages
commentaires
Williams dément tout accord avec Kubica pour 2018
Article précédent

Williams dément tout accord avec Kubica pour 2018

Article suivant

La réputation de Magnussen est devenue une "blague" chez Haas

La réputation de Magnussen est devenue une "blague" chez Haas
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021