Les bosses d'Austin vont "compliquer" le GP des États-Unis

Les pilotes de F1 doivent se préparer à un week-end "compliqué" au Grand Prix des États-Unis en raison des bosses qui constellent la piste américaine, selon Pierre Gasly.

Depuis l'arrivée au calendrier du Circuit des Amériques dans le cadre du retour du Grand Prix des États-Unis, la question des bosses est omniprésente. Cette situation est renforcée par l’instabilité du terrain sur lequel la tracé est construit mais aussi par les évolutions techniques récentes de la F1 avec des monoplaces toujours plus lourdes et rapides qui contribuent à aggraver la situation.

Du travail est fait régulièrement pour tenter d'atténuer ce problème, mais le GP des Amériques MotoGP a récemment remis cette question sur le devant de la scène, certains pilotes allant même jusqu'à souhaiter que l'épreuve soit purement et simplement annulée, ou a minima raccourcie, en raison des problèmes de sécurité posés par l'état de la piste.

Si la course s'est bien tenue dans son intégralité et sans problème majeur, un resurfaçage a été exigé pour accueillir le MotoGP en 2022. La Formule 1 bénéficiera d'ailleurs d'un premier travail en ce sens, puisque le directeur de course de la FIA, Michael Masi, a déclaré : "J'étais au téléphone avec mes collègues de la FIM pendant tout le week-end [du GP des Amériques MotoGP] pour vraiment comprendre quelle était la situation. Depuis le GP F1 de 2019, une grande partie du circuit a été resurfacée pour contrer quelques-uns des problèmes aperçus en 2019."

"Les zones qui ont posé problème en moto sont différentes de celles qui ont été resurfacées. Et Tony Cotman, qui est l'un des inspecteurs de circuit platinium de la FIA, s'est déjà rendu à Austin et a fait un rapport. Le circuit procède à quelques changements pour nous, pour répondre à certaines de nos préoccupations. Ils vont raboter quelques bosses notamment [...] Ils feront ce qu'ils pourront dans les délais impartis."

Toutefois, cela ne devrait pas suffire à éradiquer totalement ces défauts. Pour Pierre Gasly, le week-end texan devrait être délicat sur ce plan. "Je pense que ça pourrait être assez compliqué ce week-end. Ayant regardé le MotoGP il y a quelques semaines, les bosses qui étaient déjà assez importantes la dernière fois que nous avons couru là-bas semblent encore plus prononcées maintenant."

"Il faudra faire des compromis sur les réglages, mais nous ne le saurons pas vraiment avant d'y être. Je ne suis pas particulièrement inquiet à ce sujet, parce que notre voiture fonctionne bien partout pour le moment et nous devons juste éviter les problèmes qui nous guettent, afin que nous puissions continuer à nous rapprocher d'Alpine au championnat."

Lire aussi :

partages
commentaires
Pirelli a terminé son programme d'essais pour 2022
Article précédent

Pirelli a terminé son programme d'essais pour 2022

Article suivant

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021