Six mois chez Red Bull ont "remis en cause" la carrière de Gasly

Un retour réussi chez Toro Rosso a fait remonter la cote de Pierre Gasly dans le paddock de la F1, après six mois chez Red Bull qui avaient fait oublier son véritable potentiel.

Six mois chez Red Bull ont "remis en cause" la carrière de Gasly

Promu chez Red Bull après le départ de Daniel Ricciardo, Pierre Gasly espérait pouvoir se faire une place parmi les leaders de la F1 au sein d'une des trois meilleures équipes du plateau. Malheureusement, le début de saison a été un calvaire avec des sorties de piste dès les essais hivernaux, une pression énorme appliquée par Helmut Marko, et finalement un retour chez Toro Rosso lors de la pause estivale.

Mais cette rétrogradation a finalement eu des allures de bénédiction pour le Français, qui a brillé au sein de la structure italienne et a même signé un podium à Interlagos. Amené à revenir sur ces mois difficiles chez Red Bull, il sous-entend clairement que les problèmes venaient tout autant de lui que de l'équipe, qui l'empêchait d'exploiter pleinement son potentiel personnel.

Lire aussi :

"C'était dur parce qu'on était à 80% du potentiel que l'on avait lors des 12 premières courses", a-t-il déclaré au micro de RTL. "On est tous responsables dans l'équipe du manque de performance. Il y a certaines choses que j'aurais pu faire différemment et de leur côté, il y a beaucoup de choses qu'ils feraient différemment si l'on devait refaire l'histoire. Ça a été frustrant plus d'une fois et c'était important pour moi de bien finir la saison avec Toro Rosso."

"C'est la seule réponse que je voulais donner, sur la piste, parce qu'il y a eu énormément de critiques, et ce sont des choses qui remettent en cause ma carrière en monoplace. J'ai toujours fini dans les trois premières positions dans les catégories inférieures, ma première saison chez Toro Rosso s'était bien passée, et ces six mois ont été suffisants pour tout remettre en cause."

"On m'a promis des choses qui n'ont pas été respectées"

Gasly reconnaît que les difficultés qui se sont installées ont touché son entourage professionnel et personnel, car il a fini par douter de ses capacités. Il lui a fallu se recentrer pour garder le cap avant la pause estivale, puis pour trouver l'énergie de rebondir une fois qu'il a rejoint Toro Rosso, où il était libéré de la pression mais contraint de briller face à Daniil Kvyat s'il voulait garder sa place pour 2020.

"Ça touche tout le monde et c'est sûr que c'est blessant. J'arrive à tourner ça en énergie positive. Tout le monde a des obstacles qui empêchent d'atteindre les objectifs et il est important de rester positif et de toujours aller de l'avant, et c'est la seule chose sur laquelle je me suis concentré, sur moi-même."

"Je voyais qu'il y avait des choses qui n'allaient pas chez Red Bull, j'essayais de pousser pour qu'il y ait des changements, peut-être parfois trop, mais je suis quelqu'un de compétitif, je voulais tirer le maximum de performance et quand je vois qu'il y a des choses que l'on peut mieux faire, j'ai envie que ça bouge rapidement. Cela n'a pas été simple, je n'ai pas trouvé ça juste, on m'a promis des choses qui n'ont pas été respectées donc j'ai été déçu, ça a été blessant, mais j'ai voulu tout de suite montrer chez Toro Rosso que lorsque l'on me donne les armes, je peux avoir de bons résultats."

Lire aussi :

Red Bull est une équipe très compétitive et a l'habitude de tourner autour d'un pilote principal. Ce fut d'abord Sebastian Vettel, puis Ricciardo et enfin Max Verstappen, qui représente aujourd'hui l'avenir de l'écurie. Gasly reconnaît qu'il était difficile d'évoluer dans une équipe qui ne jouait pas toujours le jeu : "J'ai fait avec ce qu'on m'a donné, je ne suis pas un magicien."

"La F1 est un sport d'équipe avant tout, c'est ce dont j'ai pu me rendre compte encore davantage en revenant chez Toro Rosso et en obtenant ces résultats avec une écurie de milieu de plateau. On a réussi à marquer des points régulièrement et à signer un podium, et avec tout le respect que j'ai pour l'équipe, c'est incroyable d'avoir de tels résultats avec le budget qui est le sien. Ces six premiers mois, j'ai tout donné avec les moyens qu'on m'a donnés, mais il y a des choses que [Red Bull] aurait pu faire différemment."

partages
commentaires
Bilan 2019 - Sainz au niveau des meilleurs

Article précédent

Bilan 2019 - Sainz au niveau des meilleurs

Article suivant

Dan Ticktum rejoint Williams

Dan Ticktum rejoint Williams
Charger les commentaires
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021