Gasly s'en veut après une erreur "complètement stupide"

Auteur d'une erreur au moment de se mettre en grille, Pierre Gasly était particulièrement déçu en fin de course après avoir terminé en dixième position au GP d'Espagne.

Gasly s'en veut après une erreur "complètement stupide"
Charger le lecteur audio

Dans un milieu de peloton toujours aussi serré, la moindre erreur se paie immédiatement très cher. Pierre Gasly l'a expérimenté à ses dépens ce dimanche en se pénalisant lui-même avant l'extinction des feux, se rendant coupable d'un mauvais positionnement sur la grille, puisqu'il était trop avancé par rapport à son emplacement et voyait ses deux roues avant dépasser de la ligne blanche.

Lire aussi :

Sanctionné de cinq secondes de pénalité par les commissaires après la relance faisant à la suite du Safety Car pour l'abandon de son équipier, le Français a ainsi perdu un temps précieux lors de son premier passage au stand avant un second arrêt lent en fin d'épreuve au moment de chausser les pneus tendres. Une décision qui a toutefois permis à l'AlphaTauri rescapée de remonter dans la hiérarchie pour aller accrocher le point de la dixième place, franchissant la ligne d'arrivée dans les échappements de l'Alpine d'Esteban Ocon qui n'aurait sans doute pas pu résister un tour de plus.

Au moment de s'exprimer au micro de Canal+, c'est la frustration de la pénalité et du temps perdu qui l'emportait face à la satisfaction de la remontée et du point pris. "Franchement, c'est complètement idiot de ma part et je m'en veux parce qu'on finit à un dixième de la neuvième place. Du coup, je perds un point, donc non... C'est complètement stupide de ma part."

"Après voilà, c'est un mauvais jugement et je vais faire plus attention sur les prochaines courses. Je pense que par rapport au début de course, [à là] où on s'est retrouvé, de remonter et de finir dans le top 10 c'est bien. En termes de performances, ce n'est pas là où l'on veut être."

Lire aussi :

"Se remettre un peu en question"

Les performances, et notamment vis-à-vis des adversaires directs, sont une préoccupation pour Gasly, qui estime que son écurie n'a pas su faire les mêmes progrès que d'autres autour d'elles et va devoir se réveiller dès Monaco.

"Monaco, c'est un de mes circuits préférés, donc vraiment hâte d'y être et puis de retourner en France pour courir. Ça va faire plaisir, il va y avoir un peu de public. Après, c'est vrai que pour nous ça a été plus compliqué sur les deux dernières courses, avec les Alpine, Ferrari, McLaren qui ont l'air d'avoir fait un step et nous on n'a pas vraiment amélioré, donc il va falloir travailler et se remettre un peu en question, et voir comment on peut arriver en étant plus compétitifs à Monaco."

partages
commentaires

Voir aussi :

Tsunoda après son abandon : "Pour l'instant, je survis"
Article précédent

Tsunoda après son abandon : "Pour l'instant, je survis"

Article suivant

Confusion chez Red Bull autour de l'arrêt manqué de Verstappen

Confusion chez Red Bull autour de l'arrêt manqué de Verstappen
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021