Gasly : après la frayeur du capteur, la destruction de la suspension

Victime d'une casse de suspension, Pierre Gasly n'aura parcouru que 14 tours lors d'une course du Grand Prix des États-Unis qui avait déjà été stressante avant même le départ.

Un petit quart de course et puis s'en va : c'est le bilan de Pierre Gasly au Grand Prix des États-Unis 2021, le pilote AlphaTauri ayant été contraint à l'abandon dès le 14e tour en raison d'un problème de suspension qui a précipité son retour définitif au stand. Son épreuve n'avait pas démarré dans un climat serein puisqu'un souci de capteur détecté puis résolu avant la course, dont il s'est élancé depuis le huitième emplacement sur la grille, avait mis en branle son équipe.

Interrogé au micro de Canal+ peu après son abandon et alors que l'épreuve n'était pas terminée, il avait ainsi déclaré : "On a eu un souci de suspension. Ç'a été très compliqué, on a eu un problème de capteur sur la voiture juste avant le départ, ils ont réussi à régler le souci. Au final, on a eu un problème de suspension, et ça a empiré jusqu'au moment de casser." Plus tard, devant d'autres médias, il a ajouté : "Pour l'instant, nous n'en connaissons pas la cause réelle, nous allons donc devoir partir en exploration."

Il s'agit du quatrième abandon cette saison pour Gasly, le deuxième pour problème de suspension après Monza, où il s'était accidenté la veille en Qualifications Sprint. Avant ces épisodes, il s'était retiré du Grand Prix de Bahreïn pour des dégâts sur le fond plat consécutifs à l'accrochage du début de course avec Daniel Ricciardo. En Styrie, touché par Charles Leclerc dans le premier tour, il avait subi une crevaison avant de s'accrocher avec deux pilotes au troisième virage et de rentrer au stand pour abandonner.

Toujours pour Canal+, le Français a poursuivi : "C'est vrai que ça a été compliqué ; c'est dommage, on partait dans le top 10. Après, on perd des points qui sont importants et j'espère qu'Alpine ne va pas marquer trop de points pour qu'on puisse garder nos espoirs pour le championnat. Forcément, très, très déçu. Il reste peu de courses, et chaque point est très, très important jusqu'à la fin de la saison."

En fin de compte, ce qui a dû réjouir Gasly, le sort n'aura pas été favorable à Alpine qui a vu l'abandon d'Esteban Ocon, toutefois loin des points à la régulière, au 40e tour sur un problème technique puis celui de Fernando Alonso, sur une casse de l'aileron arrière au 49e passage. L'Espagnol était en position de prétendre à l'une des dernières places dans le top 10 mais a perdu un temps précieux dans des batailles de rue avec les Alfa Romeo de Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi.

"Cela aurait été vraiment bien d'aller jusqu'à la fin de cette course, car l'atmosphère a été incroyable ce week-end, dès le début, donc c'est dommage de ne pas voir le drapeau à damier", a conclu Gasly. Sur le plan collectif, le vainqueur du Grand Prix d'Italie 2020 peut tout de même se satisfaire d'avoir vu Yuki Tsunoda renouer avec le top 10, le premier depuis la Hongrie, et inscrire deux unités précieuses dans la lutte pour la cinquième place du classement constructeurs.

Lire aussi :

partages
commentaires
Red Bull a craint que Schumacher coûte la victoire à Verstappen
Article précédent

Red Bull a craint que Schumacher coûte la victoire à Verstappen

Article suivant

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021