Gasly frustré par des dégâts sur le fond plat en qualifications

Pierre Gasly est ressorti frustré des qualifications du Grand Prix de Sakhir de F1, le Français ayant subi des dégâts sur le fond plat qui lui ont coûté de la performance aux moments-clés.

Gasly frustré par des dégâts sur le fond plat en qualifications

La nouvelle portion de la piste raccourcie de Sakhir est particulièrement difficile pour les mécaniques puisqu'elle oblige à rouler sur un vibreur agressif au niveau du virage 8 et est en elle-même très bosselée. Pierre Gasly s'est toutefois montré à son aise samedi en EL3 et en Q1, mais les choses se sont gâtées par la suite, la faute à des dégâts sur le fond plat qui lui ont retiré de l'appui. Il s'est finalement qualifié neuvième, trois places derrière Daniil Kvyat.

"Sentiment un peu mitigé", a-t-il déclaré au sortir des qualifs. "Évidemment, après le rythme démontré en EL3, c'était un peu frustrant, car j'ai endommagé le fond plat en Q1, et à partir de là, en gros, nous avons essayé de le réparer autant que possible. Dès la Q2, c'était assez difficile. Nous avons eu un autre choc en Q2, j'ai perdu certaines parties du fond plat, des déflecteurs, et ça m'a juste vraiment rendu la vie difficile, donc j'étais déjà heureux d'atteindre la Q3."

Lire aussi :

"Je pense que nous étions à la limite, mais [je suis] un peu déçu parce qu'évidemment après ce que nous avons montré, je savais que la voiture avait plus de potentiel, et nous étions juste coincés avec ces dégâts que nous avons sans cesse au virage 8, sur le vibreur de sortie. En fin de compte, il s'agissait plus de sauver les meubles, et je pense que c'est ce que nous avons réussi à accomplir. Donc je crois que je suis quand même heureux d'être arrivé en Q3, et nous partons neuvième, je pense que ce n'est pas mal."

Même s'il se veut confiant pour la course, la fragilité de l'AlphaTauri est un motif d'inquiétude pour ce dimanche après-midi. "En fait, j'espère inscrire quelques bons points. Je me suis senti fort dans la voiture tout le week-end, le rythme de course est bon, donc je sais qu'en termes de rythme, nous allons avoir une belle bagarre avec les gars autour de nous."

"Et le principal, c'est la fiabilité, qui me préoccupe un peu, car depuis hier, nous perdons des pièces de la voiture, comme les rétroviseurs, les bargeboards ont été endommagés, le fond plat aussi en EL2, et puis encore en qualifs. C'est donc la seule chose à laquelle nous devons faire attention, parce que 87 tours, ce sera une très longue course, et nous devons garder la voiture en un seul morceau. Mais si nous y parvenons, je suis sûr que nous pourrons passer une bonne après-midi et marquer de bons points."

Avec Oleg Karpov

partages
commentaires

Voir aussi :

Fittipaldi a sacrifié ses qualifications pour aider Magnussen
Article précédent

Fittipaldi a sacrifié ses qualifications pour aider Magnussen

Article suivant

Romain Grosjean forfait pour le GP d'Abu Dhabi

Romain Grosjean forfait pour le GP d'Abu Dhabi
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021