Réactions
Formule 1 GP du Japon

Enragé, Gasly fustige une FIA "irrespectueuse" envers Jules Bianchi

Pierre Gasly n'a pas mâché ses mots au terme du Grand Prix du Japon. Après être passé à quelques mètres d'un tracteur sur le même circuit où Jules Bianchi a été victime d'un grave accident, il y a huit ans, le Français a fortement critiqué la FIA, en charge de la sécurité des pilotes.

Lire aussi :

Si le Grand Prix du Japon a été marqué par toute la confusion autour de l'attribution du deuxième titre mondial de Max Verstappen, l'on se souviendra surtout de cette épreuve pour un incident particulièrement inquiétant, survenu en début de course.

Alors que la course était neutralisée par le Safety Car à la suite de l'accident de Carlos Sainz dans le premier tour, un tracteur-grue a été envoyé sur la piste pour s'occuper de la Ferrari accidentée. Une décision qui a été prise alors que la visibilité était mauvaise en raison des conditions météorologiques, que les voitures étaient aussi en piste et que le peloton n'était pas complètement resserré.

Ce dernier point a mené à une situation effrayante lors de laquelle Pierre Gasly, en retard sur le peloton après un arrêt au stand à l'issue du premier tour, est passé tout près de l'engin à allure élevée. Le drapeau rouge venait à peine d'être brandi, ne laissant pas assez de temps au pilote AlphaTauti pour ralentir.

La colère de Gasly était clairement visible une fois les voitures revenues au stand. Après la course, le Français a fustigé la FIA pour sa gestion de l'intervention du tracteur, faisant écho à l'incident qui a coûté la vie à Jules Bianchi, sur ce même circuit de Suzuka et dans des conditions tout à fait similaires, en 2014.

"De mon point de vue, je pense que c'est irrespectueux envers Jules, envers toute sa famille, envers tous ceux qui font de la course", a-t-il lancé au micro de Canal+. "Honnêtement, je suis juste heureux d'être en vie et qu'il ne se soit rien passé."

Pierre Gasly rendant hommage à Jules Bianchi, à Suzuka, en 2018

Pierre Gasly rendant hommage à Jules Bianchi, à Suzuka, en 2018

"[Ça s'est passé] à l'endroit où Carlos a perdu la voiture. Et il n'y avait aucune indication. On en a déjà parlé des millions de fois, c'est ce qu'il y a de plus dangereux, et je ne vois pas pourquoi on n'a pas attendu une minute que les voitures rentrent au stand pour mettre le tracteur sur la piste. Bien sûr que j'ai eu énormément peur, parce que si j'avais perdu la voiture en aquaplaning, je ne serais pas ici à répondre à vos questions. Aujourd'hui je suis juste content de pouvoir parler à ma famille ce soir et de pouvoir rentrer sain et sauf parce que ça aurait pu être bien plus dramatique que ça."

Gasly a également exprimé son étonnement face à la réaction des commissaires, qui ont ouvert une enquête... sur le pilote, pour un excès de vitesse sous drapeau rouge.

"Apparemment, c'est moi qui suis en tort..." a ajouté le pilote AlphaTauri. "Je suis allé voir [les commissaires], je leur ai expliqué la situation. J'ai respecté tout ce qu'il fallait. Ils ont sorti le drapeau rouge 50 mètres avant que je passe le tracteur. Sincèrement si je saute sur les freins, il y a encore plus de chances que je décède aujourd'hui. C'est malheureux de voir les choses comme ça, mais le plus important c'est que je sois ici en un seul morceau."

"Mais si je dois prendre une pénalité parce que... Apparemment, j'ai parlé à la radio et j'ai dit des choses qu'il ne fallait pas, mais bon, à ces vitesses là, pour moi... Il y a des choses plus importantes. J'ai déjà perdu un ami et tous mes proches seront contents de voir que je suis encore là aujourd'hui. On a évité quelque chose de grave."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Championnat - Verstappen titré, Alpine repasse McLaren
Article suivant Pourquoi Verstappen a été titré malgré une moitié de GP

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France