Formule 1
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
70 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
84 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
91 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
119 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
147 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
154 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
168 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
175 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
188 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
210 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
224 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
238 jours

Gasly n'a eu aucun problème de visibilité mais n'aime pas le Halo

partages
commentaires
Gasly n'a eu aucun problème de visibilité mais n'aime pas le Halo
Par :
13 juil. 2016 à 09:47

Présent à Silverstone pour participer aux essais privés avec Red Bull Racing cette semaine, Pierre Gasly a eu l’occasion d’effectuer deux tours d’installation avec le Halo.

Pierre Gasly, pilote d'essais Red Bull Racing RB12 teste le système Halo
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB12 , teste le système Halo
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB12 , teste le système Halo
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB12 , teste le système Halo
Pierre Gasly, pilote de réserve Red Bull Racing, teste le système Halo sur la RB12
Pierre Gasly, Prema Racing

Pour la première fois, ce système de protection du cockpit envisagé pour 2017 était monté sur une autre monoplace que la Ferrari SF16-H.

Paradoxalement, Red Bull a testé le Halo tout en martelant sa position à son sujet. L’écurie de Milton Keynes, qui avait développé parallèlement l’Aeroscreen en début de saison, n’est pas convaincue par le système qui a les faveurs de la FIA et votera contre s’il est soumis au Groupe Stratégique et à la Commission F1.

Pour Pierre Gasly, les deux tours parcourus avec le Halo - qui est désormais dans une version revue et corrigée depuis sa première apparition en mars à Barcelone - lui a permis de constater les répercussions qu’il a en termes de visibilité. Sur ce point, le Français admet des différences par rapport à d’habitude, mais ne voit aucune contre-indication particulière.

"Ça ne change pas énormément en termes de vision, mais c’est un peu bizarre le fait de voir quelque chose au-dessus de notre casque", commente-t-il. "Dans les lignes droites, on voit le grand triangle juste au-dessus de notre tête. Ça fait bizarre, après je pense qu’on s’y habitue. C’est quelque chose avec lequel il est largement possible de rouler."

Un risque connu

Sur un plan plus personnel, Gasly ne cache pas qu’il est très réservé quant à l’introduction d’un système de protection, estimant que l’essence même de la monoplace peut être affectée.

"Pour moi, la F1 a toujours été avec des cockpits ouverts", souligne-t-il. "C’est sûr qu’il y a plus de risques, mais ça fait longtemps que les pilotes savent qu’il y en a."

"Je pense que tous les pilotes qui montent dans les voitures sont conscients des risques qu’ils prennent, et on l’accepte. Je ne pense pas que ça devrait changer, ça a toujours été comme ça. On verra ce qui va se passer mais je trouve ça bien comme c’est actuellement."

Propos recueillis par Jamie Klein

Article suivant
Chronique Massa - Des problèmes à résoudre rapidement

Article précédent

Chronique Massa - Des problèmes à résoudre rapidement

Article suivant

Gérard Lopez, de Lotus F1 à l'Olympique de Marseille ?

Gérard Lopez, de Lotus F1 à l'Olympique de Marseille ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais de juillet à Silverstone
Catégorie Mardi
Lieu Silverstone
Pilotes Pierre Gasly
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Basile Davoine