Réactions
Formule 1 GP de Monaco

Gasly estime qu'Ocon "doit changer" après leur accrochage

Pierre Gasly regrette l'attaque coupable de son équipier Esteban Ocon au départ du Grand Prix de Monaco, qui a selon lui privé Alpine d'une double arrivée dans les points.

En soi, la dixième place finale de Pierre Gasly au terme du Grand Prix de Monaco 2024 devrait être un motif de satisfaction pour l'écurie Alpine. Toutefois, les circonstances dans lesquelles ce top 10 a été inscrit ont de quoi le frapper d'une certaine amertume.

En effet, alors que le premier départ avait accouché d'un énorme accident impliquant Sergio Pérez et les deux Haas et que la course allait être interrompue, Esteban Ocon s'est embarqué dans une tentative de dépassement osée sur son équipier au Portier. L'issue a été un accrochage entre les deux A524 et un abandon pour Ocon, par ailleurs jugé fautif par les commissaires pour une manœuvre "trop ambitieuse".

Aussi, au moment d'être interrogé par Canal+ après l'épreuve qui lui a permis d'inscrire son premier point de la saison, Gasly avait le visage fermé avant de déclarer : "Malheureusement, ce qui s'est passé au premier tour, ça ne devrait jamais se passer, encore moins entre coéquipiers. On avait des consignes assez claires en début de course sur ce qu'on devait faire, et ce n'était clairement pas d'attaquer comme ça et de prendre autant de risques. Ce sont des choses qui seront discutées et voilà."

Le vainqueur du GP d'Italie 2020 ne manque d'ailleurs pas d'insister sur l'aspect collectif de la situation, estimant que la faute d'Ocon a surtout coûté des points à la structure d'Enstone : "Aujourd'hui, je suis juste - on va dire - content qu'on ait quand même réussi à sauver un point avec l'équipe et qu'on ait pu finir la course avec une voiture, même si aujourd'hui on aurait dû finir avec les deux, et à ce moment-là, on était 9 et 10. Donc il y avait mieux à faire."

Lire aussi :

Interrogé devant la presse anglosaxonne, Gasly a ajouté : "J'ai été très choqué. C'était vraiment inutile. [...] Je suis triste, déçu de la situation. Nous avions des instructions claires avant la course sur ce qu'il fallait faire, et quelle que soit la voiture qualifiée en tête, la voiture derrière était censée aider tout au long de la course. C'était la stratégie. Malheureusement, cela ne s'est pas produit."

"Nous devons absolument discuter parce que nous ne pouvons pas nous le permettre, surtout dans une saison comme celle-là. À ce moment-là, nous étions P9 et P10, donc il n'y avait absolument aucune raison de risquer de sortir les deux voitures. Nous sommes passés à quelques centimètres d'avoir les deux voitures dans le mur."

Quand il lui est demandé si l'agressivité d'Ocon a à voir avec sa volonté d'assurer un baquet pour 2025, lui qui est en discussion avec Haas, Gasly de lancer : "Je ne veux pas répondre à cette question, c'est un pilote professionnel. On sait ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire, encore plus avec son coéquipier. C'est un très bon pilote, il sait ce qu'il fait, alors il doit juste changer."

Bruno Famin, le directeur de l'écurie, a de son côté déjà indiqué que des "conséquences" seraient tirées de cet incident et a promis de "trancher dans le vif". Sur le plan comptable, Alpine a doublé son total de points.

Avec Filip Cleeren

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Charles Leclerc avait "les larmes au yeux" à deux tours de l'arrivée
Article suivant Comment Zhou a sauvé le podium de Sainz à Monaco

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France