Gasly signataire d'une tribune contre l'extrême droite

Avec une cinquantaine de sportifs et anciens sportifs, Pierre Gasly a signé une tribune appelant à faire barrage à l’extrême droite, à l'approche du deuxième tour de l'élection présidentielle qui oppose Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Pierre Gasly, Scuderia AlphaTauri

Comme il y a cinq ans, le second tour de l'élection présidentielle française va opposer le 24 avril prochain Emmanuel Macron, président de la République depuis 2017, et Marine Le Pen. La candidate du Rassemblement National, parti d'extrême droite, semble plus proche que jamais de pouvoir accéder aux responsabilités selon les différents sondages de cet entre-deux tours.

Dans ce contexte, de nombreux hommes politiques et personnalités de milieux divers ont déjà appelé à barrer la route à Le Pen en votant pour le président en place ou en s'abstenant de lui donner la moindre voix. Ce mardi, une cinquantaine de sportifs ont cosigné une tribune relayée par franceinfo et Le Parisien-Aujourd'hui en France. Parmi eux, le pilote de Formule 1 Pierre Gasly, mais également d'autres grands noms du sport français tels que Brahim Asloum, Alain Bernard, Stéphane Diagana, Céline Dumerc, Antoine Dupont, Nikola Karabatic, Laure Manaudou, Frédéric Michalak, Yannick Noah, Jean-Pierre Papin, Tony Parker, Marie-José Pérec, Thibaut Pinot ou encore Jackson Richardson.

Voici le texte de cette tribune, qui lance un appel clair à voter pour le président Macron : "'Je déclare ouverts les Jeux de Paris célébrant la 33e Olympiade de l'ère moderne'. C’est par ces mots qu’il reviendra au prochain chef de l’État d’ouvrir officiellement les Jeux olympiques de Paris 2024.

Ce vendredi 26 juillet 2024, à l’issue d’une cérémonie d’ouverture historique sur la Seine, parmi des dizaines de chefs d’État, devant les athlètes du monde entier et des milliards de téléspectateurs, celui ou celle qui sera élu le 24 avril prochain incarnera le pays aux yeux du monde. Quelques semaines plus tard, il ou elle ouvrira également les Jeux Paralympiques.

Nous, sportives et sportifs français de tous horizons et de toutes disciplines, ne pouvons imaginer que ce moment historique soit marqué du sceau d’une présidence d’extrême droite.

Si nous sommes pleinement conscients des difficultés que traversent de nombreux Français, nous avons la conviction que le vote pour un parti qui mettrait en danger les valeurs républicaines serait le pire des remèdes.

Le sport auquel nous croyons, celui des valeurs de l’olympisme, est fait d’amitié et de respect ; il est le lieu de la mixité. Il refuse toutes les discriminations. Partout sur le territoire, dans nos villes, nos banlieues et nos campagnes, le sport est un remède puissant à l’exclusion.

Dans ces temps incertains, il est un vecteur de rassemblement. C’est le cas quand toute une nation se rappelle qu’elle est UNE en vibrant à l’unisson derrière les exploits de ses sportifs.

C’est parce que nous croyons en ce sport-là, fraternel et inclusif, que nous nous engageons pour éviter que notre nation place à sa tête une présidente qui incarne tout le contraire, la stigmatisation de l’autre, le repli sur soi, le nationalisme. Et que nous appelons donc à voter pour Emmanuel Macron le 24 avril prochain."

Lire aussi :

"Pas un soutien sans condition au président sortant"

Figurant également parmi les signataires, le Champion olympique de tennis fauteuil en double, Michaël Jeremiasz, a expliqué l'origine de la démarche, pour franceinfo : "La tribune est née des échanges avec plusieurs sportifs sur la base de convictions communes face à l'urgence de la situation. L’enjeu de l'engagement des sportifs est le même que pour n’importe quel citoyen. Aujourd’hui ce n’est pas un appel à voter pour une personne mais à voter contre le Rassemblement national. C’est un engagement d’opposition, de peur aussi."

"Nos origines ethniques et culturelles ne doivent pas être un déterminant dans quoi que ce soit. Ce n’est pas la France dans laquelle j’ai envie de vivre, pas les valeurs que je porte, que je veux transmettre à mon enfant. L'idée est de fédérer des hommes et des femmes autour de valeurs universelles de fraternité, de tolérance, pour une société plus juste et moins discriminante. Ce n’est pas non plus un soutien sans condition au président sortant."

Interrogé sur une éventuelle urgence à exprimer une voix forte du côté du mouvement sportif français dans cette élection, il ajoute : "Cette tribune rappelle à Emmanuel Macron que, dans deux ans, on organise les Jeux olympiques et paralympiques à Paris, avec tout ce que cela comporte comme vecteur de changement dans une société : une réduction des inégalités, la prise en compte des enjeux de santé publique, la capacité à créer du lien social, etc. Il ne faut pas que ce soit juste un épiphénomène ou quelque chose qu'on aborde de manière cosmétique."

"On veut croire à une société dans laquelle chacun peut vivre en bonne intelligence mais il va falloir muscler son jeu et en faire beaucoup plus. Pas pour le sport de très haut niveau mais plus pour le sport à l’école, les fédérations, les clubs, les structures, les associations. Ce sont de formidables outils qui sont sous-exploités dans notre pays. C'est une façon de parler de sport, ne serait-ce qu’une fois, dans la campagne. C'est un sujet de société dans son ensemble, pas un truc réservé à des personnes en jogging le dimanche matin."

La liste complète des signataires : Clarisse Agbégnénou, judo, Samir Aït Saïd, gymnastique artistique, Valériane Ayayi Vukosavljević, basket, Brahim Asloum, boxe, Romain Bardet, cyclisme, Cécilia Berder, escrime, Alain Bernard, natation, Marie Bochet, ski handisport, Laure Boulleau, football, Justine Braisaz-Bouchet, biathlète, Romain Cannone, escrime, Souleymane Cissokho, boxe, Elodie Clouvel, pentathlon moderne, Cléopâtre Darleux, handball  Isabelle Demongeot, tennis, Stéphane Diagana, athlétisme, Boris Diaw, basket, Céline Dumerc, basket, Allison Pineau, handball, Antoine Dupont, rugby, Gévrise Emane, judo, Maud Fontenoy, voile, Pierre Gasly, sport automobile, Edgar Grospiron, ski freestyle, Amandine Henry, football, Stéphane Houdet, tennis fauteuil, Muriel Hurtis, athlétisme, Michaël Jeremiasz, tennis fauteuil, Nikola Karabatic, handball, Raphaël Ibañez, rugby, Jean Le Cam, voile, Eugénie Le Sommer, football, Christophe Lemaître, athlétisme, Laure Manaudou, natation, Blaise Matuidi, football, Frédéric Michalak, rugby, Estelle Mossely, boxe, Earvin Ngapeth, volley, Valérie Nicolas, handball, Yannick Noah, tennis, Sarah Ourahmoune, boxe, Jean-Pierre Papin, football, Tony Parker, basket, Dimitri Payet, football, Marie-José Pérec, athlétisme, Thibaut Pinot, cyclisme, Jackson Richardson, handball, Charles Rozoy, natation handisport, Jo-Wilfried Tsonga, tennis, Jessy Trémoulière, rugby, Cameron Woki, rugby, Tony Yoka, boxe. 

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Gasly ironise sur le contrôle des sous-vêtements par la FIA
Article suivant L'étonnant pari gagnant d'Albon et Williams

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France