Gasly : "Nous sommes à 0"3 ou 0"4 de Renault et Haas"

partages
commentaires
Gasly :
Par : Benjamin Vinel
13 avr. 2018 à 17:02

Après son résultat de rêve à Bahreïn, la Scuderia Toro Rosso redescend sur terre.

Pierre Gasly, Toro Rosso STR13 Honda
Pierre Gasly, Toro Rosso
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13 Honda
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13 Honda
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13 Honda, sort large sur l'astroturf au dernier virage

La quatrième place de Pierre Gasly au Grand Prix de Bahreïn paraît déjà très loin. Lors des deux premières séances d'essais libres du week-end à Shanghai, les deux Toro Rosso STR13 étaient en dehors du top 10.

Gasly, justement, s'est classé 11e en EL1 puis 12e en EL2. L'après-midi, son déficit temporel sur la meilleure voiture du milieu de tableau se chiffrait à une demi-seconde. Aussi le Français reconnaît-il un sentiment mitigé à l'issue de cette journée.

"Un peu plus en difficulté que la semaine dernière, mais le potentiel est encore là", admet Gasly. "Je pense que j'ai encore un peu de temps pour me préparer en vue de demain matin, je sais que je peux trouver ce rythme supplémentaire en analysant les données. Nous ne tirons pas vraiment le meilleur des pneus, l'équilibre n'est pas aussi bon que la semaine dernière. On sent que le niveau de performance reste bon, mais c'est tellement serré que si on perd un ou deux dixièmes, on chute au classement."

"Nous devons nous assurer de tout faire à la perfection demain. Le circuit ne convient pas à notre voiture autant qu'aux autres, et quand on met tout ensemble, nous sommes à trois ou quatre dixièmes de Renault et de Haas. Je pense que nous avons trois dixièmes [à trouver] de notre côté, et si nous les trouvons, nous serons juste derrière Renault et Haas. C'est là qu'est notre place."

Ce qui coûte cher à Toro Rosso sur le tracé chinois, c'est cette longue ligne droite de près de 1200 m, où les difficultés de l'unité de puissance Honda quant au déploiement d'énergie se font ressentir.

"Nous savons que sur les longs relais, nous étions un peu plus en difficulté que sur un tour", poursuit Gasly à ce sujet. "C'est un domaine dans lequel nous devons progresser. Je pense qu'ils ont quand même fait un pas en avant par rapport à l'an dernier, mais ça reste un domaine où nous savons manquer un peu de performance par rapport aux autres."

Hartley a encore heurté un oiseau

Quant à Brendon Hartley, qui avait percuté un oiseau en qualifications à Bahreïn... il a connu la même mésaventure ce vendredi !

"Nous avons perdu un peu de temps de piste ce matin avec un fond plat cassé et une partie de la faune encore détruite, sans que je sache comment ! Cela m'est arrivé une ou deux fois en essais, mais c'est très étrange que ça se produise deux semaines d'affilée. Je n'arrive pas à l'expliquer. À chaque fois, je n'ai pas vu l'oiseau. À 300 km/h, il n'a pas dû me voir arriver non plus !" sourit le Néo-Zélandais.

Propos recueillis par Scott Mitchell

Prochain article Formule 1
La F1 doit "réfléchir sérieusement" aux unsafe releases

Article précédent

La F1 doit "réfléchir sérieusement" aux unsafe releases

Article suivant

Le nouveau paddock du Circuit Gilles Villeneuve coûtera cher

Le nouveau paddock du Circuit Gilles Villeneuve coûtera cher

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Lieu Shanghai International Circuit
Pilotes Pierre Gasly
Équipes Toro Rosso
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Réactions