Gasly "très proche" d'inquiéter Bottas avant son accident

Une nouvelle fois brillant en qualifications, cette fois à Losail lors du Grand Prix du Qatar, Pierre Gasly s'est offert la quatrième place sur la grille de départ. Et pouvait peut-être même espérer encore mieux !

Gasly "très proche" d'inquiéter Bottas avant son accident

Pierre, êtes-vous satisfait du résultat de ces qualifications ? Elles se sont bizarrement terminées…

Oui, les qualifications ont été incroyables. Tout le week-end jusqu'à présent a été très bon. Je crois que ce circuit est l'un de mes préférés aussi, à piloter, avec un bon équilibre sur la voiture, on peut vraiment attaquer à la limite. C'était vraiment génial de piloter ici. Dans le dernier tour de Q3, j'améliorais de 1,5 dixième, donc je pense que j'étais très proche de Valtteri [Bottas]. Je ne sais pas s'il améliorait ou pas mais notre tour se passait vraiment bien. À l'extérieur du virage 15, j'ai attaqué un peu plus, c'était assez choquant depuis le cockpit de perdre l'aileron avant, et ça a fait exploser le pneu avant droit donc c'était terminé. Au bout du compte, nous avons fait notre job, nous sommes qualifiés quatrièmes derrière les deux top teams et c'est jusqu'à maintenant un week-end vraiment impressionnant pour notre équipe.

L'accident s'explique juste par le fait d'être allé trop loin sur le vibreur ?

Je ne sais pas. Nous savons que notre aileron a une vraie faiblesse par rapport aux autres. Je l'ai perdu à Bahreïn, je l'ai perdu à Monza, je l'ai perdu à Sotchi, sur différents vibreurs, donc il semble vraiment fragile. J'ai besoin de revoir exactement ce qui s'est passé, mais je n'ai pas l'impression d'être passé super large. Mais clairement, il a cassé soudainement.

Vous avez choisi les mediums en Q1 et les tendres en Q2, alors que votre rythme semblait suffisamment bon pour les mediums en Q2.

Oui, mais je ne voulais pas prendre le départ en mediums. Il y a beaucoup de distance jusqu'au premier virage. Pour moi, il était très clair que je voulais maximiser la performance au départ et dans le premier tour. Je pense que nous avons fait le bon choix.

Comment voyez-vous la lutte face à Alpine ?

Je ne m'attendais pas à ce qu'ils soient si rapides. Pour être franc, je suis impressionné par notre propre performance, nous avons l'air d'être plus rapides que d'habitude, mais ils paraissent aussi clairement plus rapides que d'habitude. Nous avons, eux comme nous, fait mieux que les McLaren et les Ferrari. Je m'attends à une bagarre très serrée demain.

C'est une bonne chose que Yuki [Tsunoda] soit proche de vous cette fois...

Je pense que c'est vraiment important, surtout pour la stratégie. Ils ont aussi deux voitures et je crois que Yuki est devant Esteban [Ocon], donc nous partons chacun devant une autre de leurs voitures. Ce sera intéressant, ce sera très serré.

Pensez-vous que votre châssis est 100% en bon état ?

Oui, oui, je crois. C'est juste l'aileron avant.

Lire aussi :

partages
commentaires
Verstappen : Red Bull a "plus de mal que d'habitude" à Losail
Article précédent

Verstappen : Red Bull a "plus de mal que d'habitude" à Losail

Article suivant

Hamilton : "J'ai dû puiser au plus profond de moi"

Hamilton : "J'ai dû puiser au plus profond de moi"
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021