Gasly et Verstappen : même pilotage, mêmes attentes ?

Le style de pilotage similaire entre les deux pilotes Red Bull permet de faciliter le travail de l'écurie concernant la direction à prendre en matière de réglages comme de développement.

Gasly et Verstappen : même pilotage, mêmes attentes ?

Les essais hivernaux de Barcelone, après lesquels Red Bull Racing a fait part de sa grande satisfaction en matière de préparation pour la saison à venir, ont également permis d'établir une direction similaire pour les deux pilotes en matière de développement. C'est ce que révèle Pierre Gasly en abordant la question de son style de pilotage, qui ne diffère finalement pas beaucoup de celle de son coéquipier Max Verstappen.

Le Français, qui a tout à découvrir au sein d'un top team pour sa deuxième saison complète en Formule 1, précise que les attentes autour de la RB15 font consensus des deux côtés du garage. Au moins jusqu'à ce qu'il soit question de performance pure…

Lire aussi :

"Pour le moment, nous partageons énormément d'informations sur la voiture et nous essayons de discuter de la manière dont nous pouvons la développer, quelle direction nous devons prendre", explique Pierre Gasly à Motorsport.com. "Le fait d'avoir des styles de pilotage similaires est une bonne chose, car nous voulons tous les deux la même chose de la monoplace. Pour l'équipe, je pense que ça rend les choses plus faciles d'aller dans une seule direction et de satisfaire les deux pilotes."

"Bien sûr, lorsque l'on va se concentrer davantage sur la performance, nous pourrions arriver à une situation différente, mais dans l'ensemble, nous voulons tous les deux les mêmes choses. Pour le moment, il est davantage question de partager des informations concernant la voiture, et de voir comment nous pourrions la développer plus rapidement."

Comprendre la dynamique autour de Verstappen

Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15

La quinzaine barcelonaise s'est bien passée pour le Normand, qui a pu améliorer encore son intégration à sa nouvelle écurie. Sans aucun doute, les deux sorties de piste dont il a été victime ont été de trop, mais Gasly n'a pas ménagé ses efforts en piste comme en dehors, notamment pour mieux comprendre la dynamique de travail autour de son voisin de garage.

"Jusqu'à présent, c'est génial", assure-t-il quant à son entente avec Verstappen. "Nous n'avons pas passé beaucoup de temps ensemble. Nous étions à l'usine sur des jours différents, nous avons fait quelques événements promotionnels ensemble, mais lors des essais c'était vraiment la première fois que nous étions ensemble sur le circuit. Jusqu'ici tout s'est bien passé."

"Nous ne pouvons pas apprendre beaucoup l'un de l'autre [pendant les essais], mais c'est bien d'être là quand il pilote, d'écouter tous ses commentaires, la manière dont il travaille avec l'équipe, le débriefing avec nous, et de voir un peu son approche. Il a bien sûr beaucoup plus d'expérience que moi à leurs côtés, avec l'équipe, donc c'est bien pour moi de regarder comment il se comporte au sein de l'écurie et comment il communique et essaie de prendre ce qui est positif."

Propos recueillis par Oleg Karpov  

partages
commentaires
"Aucune certitude" sur l'avenir du GP de Grande-Bretagne
Article précédent

"Aucune certitude" sur l'avenir du GP de Grande-Bretagne

Article suivant

Brawn a vu une "ambiance calme et constructive" chez Ferrari

Brawn a vu une "ambiance calme et constructive" chez Ferrari
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021