Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
41 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
58 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
97 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
114 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
132 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
146 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
174 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
181 jours
12 sept.
Course dans
188 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
202 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
205 jours
10 oct.
Course dans
216 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
230 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
237 jours
07 nov.
Course dans
244 jours

Gel des moteurs exigé par Red Bull : la FIA ne cèdera pas au "chantage"

Alors que le contexte autour d'un éventuel gel des moteurs au-delà de 2021 se tend face aux exigences de Red Bull, le président de la FIA, Jean Todt, a affirmé qu'il ne cèderait pas face à la moindre forme de "chantage".

Gel des moteurs exigé par Red Bull : la FIA ne cèdera pas au "chantage"

Le départ de Honda de la Formule 1 après 2021 oblige Red Bull à envisager toutes les possibilités qui peuvent s'offrir pour continuer dans la discipline reine tout en ayant le plus de chances de disposer d'un package suffisamment compétitif pour jouer les titres. Avec cette perspective, l'option privilégiée par la marque est de pouvoir racheter au motoriste japonais la propriété intellectuelle des unités de puissance afin de pouvoir les construire et les utiliser seule à partir de 2022.

Mais la condition sine qua non à une telle éventualité a vite été posée par le géant autrichien de la boisson énergisante : ne souhaitant pas se lancer dans la très coûteuse aventure de la conception et du développement de moteurs, d'autant plus que ceux-ci seront alors en fin de cycle puisqu'une nouvelle formule doit voir le jour en 2026 au plus tard, il faut qu'un gel réglementaire soit mis en place dès 2022.

Lire aussi :

Si Mercedes, par la voix de Toto Wolff son directeur exécutif, s'est déclaré en faveur d'un gel, Ferrari a montré plus de réticence ; des prises de positions qui peuvent s'expliquer, au-delà d'une divergence sur la vision globale de la Formule 1, par les situations sportives des deux constructeurs à l'instant T. 

L'interrogation autour des unités de puissance promet d'être un chapitre important de l'actualité des prochains mois et des prochaines années, avec les échéances 2022 et 2026 en tête, et la nécessité pour la discipline d'avancer pour garantir son attrait, sa pertinence mais aussi sa survie sur le plan économique, tout en tentant de maintenir à son bord le maximum de participants pour éviter une crise.

C'est bien l'enjeu autour de Red Bull, qui détient deux écuries. "Il nous fait une décision d'ici la mi-novembre", a asséné pour Motorsport.com Helmut Marko, conseiller spécial de la compagnie. "Notre projet ne marchera que si le développement moteur est gelé. Nous pouvons maintenir et construire des moteurs à Milton Keynes, mais nous ne pouvons pas les développer."

Interrogé par Auto Motor und Sport, Jean Todt, le président de la FIA, n'a pas manqué de renvoyer Red Bull à ses propres contradictions tout en indiquant clairement qu'il n'était pas question que la fédération soit l'objet d'un chantage sur ce sujet ou tout autre problématique. "En mai, Red Bull nous a dit qu'il ne devait pas y avoir d'arrêt du développement [des moteurs], sous aucun prétexte, car sinon Honda s'en irait. Désormais, c'est le contraire. Voilà à quel point les choses vont vite dans ce business."

"Je respecte chaque opinion et chaque requête, mais je ne vais pas me laisser être l'objet de chantage. Par quiconque. Les fabricants de carburant nous ont également menacés en disant qu'ils ne poursuivront que s'il y a une concurrence continue. Plus important encore, ils investissent leur argent dans le développement de carburants sans émission. En fin de compte, ce qui compte pour moi, ce sont les bons arguments, pas seulement les menaces."

Avec Christian Nimmervoll 

partages
commentaires

Voir aussi :

L'avenir de Russell chez Williams ne dépend "pas de son talent"

Article précédent

L'avenir de Russell chez Williams ne dépend "pas de son talent"

Article suivant

Grosjean n'a "jamais été assez conscient" de son talent

Grosjean n'a "jamais été assez conscient" de son talent
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Auteur Fabien Gaillard
Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte" Prime

Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte"

Le lancement de la nouvelle Formule 1 d'Aston Martin était l'un des événements les plus attendus de l'intersaison, les fans se demandant quel serait le look de l'AMR21.

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance Prime

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance

Après avoir produit une voiture en progrès mais manqué les points l'an passé, Williams débute l'ère Dorilton Capital avec la FW43B et avec comme objectif de grimper dans la hiérarchie de la F1 dès 2021.

Formule 1
6 mars 2021
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Formule 1
4 mars 2021
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021