Le coach de George Russell s'est isolé après des symptômes du COVID

L'entraîneur de George Russell est en isolation après avoir développé des symptômes laissant penser à une infection au COVID-19.

Le coach de George Russell s'est isolé après des symptômes du COVID
Charger le lecteur audio

Aleix Casanovas, le coach du pilote Williams George Russell, s'est auto-isolé ce jeudi et va passer un test ce vendredi en dehors du paddock qui devra revenir négatif pour qu'il soit autorisé à entrer sur le circuit d'Imola. Les deux hommes n'ont plus eu de contacts depuis dimanche dernier, jour où ils ont tous les deux été testés négatifs au COVID-19.

Russell doit aussi passer un nouveau test ce vendredi, après en avoir déjà passé un mardi, négatif, dans le cadre des nouvelles exigences pour l'entrée sur le sol italien. "Après avoir présenté de légers symptômes respiratoires ce matin, Williams peut confirmer que le coach de performance de George Russell s'isole aujourd'hui conformément aux directives de la FIA", a déclaré un porte-parole de Williams à Motorsport.com.

Lire aussi :

"Un test COVID-19 recueilli hier s'est avéré négatif. Cependant, il subira un nouveau test de précaution demain à l'extérieur du paddock avant de recevoir de nouvelles instructions de la FIA. Il n'a pas été en contact avec George depuis le jour de la course au Portugal. George a effectué le test COVID-19 prévu mardi afin d'entrer en Italie aujourd'hui – qui a également été confirmé comme négatif. Il sera testé à nouveau au circuit vendredi dans le cadre du programme de tests réguliers de l'équipe."

Le pilote de réserve de Williams, Jack Aitken, sera sur place à Imola à partir de ce vendredi et a déjà assisté à un certain nombre de Grands Prix avec l'écurie à ce poste.

L'ensemble du personnel qui se rend sur les épreuves cette saison doit être contrôlé régulièrement, effectuer un test tous les cinq jours ainsi qu'un dans les 24 heures suivant leur arrivée au circuit. Selon les protocoles COVID-19 de la FIA, "un participant qui commence à souffrir de tout symptôme du COVID-19 alors qu'il se trouve en dehors du lieu de compétition doit se présenter immédiatement au service médical le plus proche" avec les conseils de son équipe.

Le Code de conduite COVID-19 du Code Sportif International de la FIA énumère les symptômes suivants : "fièvre, toux, essoufflement, fatigue, maux de tête, écoulement nasal (rhinite), mal de gorge (pharyngite), perte du goût ou de l'odorat, éruption cutanée et/ou décoloration des doigts ou des orteils (et/ou tout autre symptôme que l'Organisation mondiale de la santé peut désigner)".

L'OMS indique que la période d'incubation du COVID-19 – le temps entre l'exposition au virus et l'apparition des symptômes – est en moyenne de cinq ou six jours, mais peut aller jusqu'à deux semaines.

partages
commentaires
Les évolutions qui ont permis à Red Bull de revenir sur Mercedes
Article précédent

Les évolutions qui ont permis à Red Bull de revenir sur Mercedes

Article suivant

Alfa Romeo reconduit Räikkönen et Giovinazzi pour 2021

Alfa Romeo reconduit Räikkönen et Giovinazzi pour 2021
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021