Ghosn - Un retour d'Alonso chez Renault "n'est pas de ma responsabilité"

Alors que Renault a présenté ses pilotes, son organigramme et son projet pour son retour en tant qu’écurie à part entière ce mercredi, l’inévitable question d’un retour de Fernando Alonso a été posée à Carlos Ghosn.

Ghosn - Un retour d'Alonso chez Renault "n'est pas de ma responsabilité"
Le président de Renault Carlos Ghosn avec Fernando Alonso
Jolyon Palmer, Kevin Magnussen et Esteban Ocon, Renault Sport F1 Team avec Carlos Ghosn, Président de Renault et Frédéric Vasseur, Directeur de la Compétition de Renault Sport F1 Team
Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Carlos Ghosn, Président de Renault
Fernando Alonso devant Felipe Massa
Carlos Ghosn, Président de Renault dévoile la Renault R.S.16 avec Jérôme Stoll, Président de Renault Sport Racing, Cyril Abiteboul, Directeur Général de Renault Sport Racing et Frédéric Vasseur, Directeur de la Compétition Renault Sport F1 team
Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Eric Boullier et Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Carlos Ghosn, Président de Renault

Si l’Espagnol est considéré comme un des meilleurs pilotes de sa génération, ses deux titres datent déjà quasiment d’une décennie puisqu’il les avait conquis en 2005 et 2006 au volant d’une monoplace du constructeur français. Aussi quand, après 2007, il avait choisi de quitter McLaren en raison de la mauvaise entente avec ses dirigeants, il s’était réfugié chez Renault en 2008 et 2009 avant d’aller chez Ferrari.

Logiquement, et alors que le deuxième épisode de l’aventure McLaren n’a pas démarré de la meilleure des manières l’an passé, la question d’un nouveau retour de Fernando Alonso à Enstone a traversé l’esprit de nombreux observateurs.

Interrogé par le journal espagnol AS en marge de la conférence de presse de présentation du programme F1, Carlos Ghosn, le PDG de Renault, a évidemment reconnu qu’il serait favorable à un retour au bercail de l'enfant prodige, même s’il assure que ce n’est pas à lui qu’une telle décision revient.

"Est-ce que j’aimerais faire signer Alonso ? Bien sûr", admet-il. "Évidemment que j’aimerais mais ce n’est pas de ma responsabilité, c’est l’équipe de Formule 1 qui a cette responsabilité et prend ses décisions."

"Pendant ces années en Formule 1, nous nous sommes fait beaucoup d’amis, nous avons rencontré beaucoup de jeunes pilotes talentueux et Fernando est un des plus talentueux. Il est certainement l'un des meilleurs pilotes de la Formule 1 actuelle."

Agé de 34 ans, Fernando Alonso compte 14 saisons de titulaire dans la discipline reine. Il dispose, selon Ron Dennis, d’un contrat avec McLaren qui court jusqu’à la fin de saison 2017. En avril dernier, interrogé sur ce qu’il fera après son contrat, le double Champion du monde avait affirmé qu’il prendrait sa retraite.

"Je pense qu'après 15, 16 ou 17 ans en Formule 1, ça suffit", avait-il affirmé lors du week-end du Grand Prix de Chine 2015. "Je refermerai cette partie de ma vie. J'ai débuté dans une réplique de McLaren-Honda construite par mon père quand j'avais trois ans et je terminerai avec une McLaren-Honda, mais la vraie en F1, et ce sera le tiers de ma vie avec une formidable expérience, de grands souvenirs, de grandes amitiés."

Les pilotes pour la première saison du retour de Renault en F1 seront le Danois Kevin Magnussen et le Britannique Jolyon Palmer.

partages
commentaires
Montezemolo - Les nouvelles de Schumacher ne sont "pas bonnes"
Article précédent

Montezemolo - Les nouvelles de Schumacher ne sont "pas bonnes"

Article suivant

Chilton - Je chérissais les jours où j'arrivais à battre Bianchi

Chilton - Je chérissais les jours où j'arrivais à battre Bianchi
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021