Giancarlo Fisichella : "Un nouveau circuit, de nouvelles exigences"

Giancarlo, en Belgique vous n’avez malheureusement pas eu beaucoup de chance : un changement de moteur, une pénalité de 10 places donc, et une course terminée à l’issue du premier tour…Il n’y a pas grand-chose à dire après une course aussi courte...

Giancarlo, en Belgique vous n’avez malheureusement pas eu beaucoup de chance : un changement de moteur, une pénalité de 10 places donc, et une course terminée à l’issue du premier tour…
Il n’y a pas grand-chose à dire après une course aussi courte en effet. Le week-end a été quelque peu compliqué et c’est d’autant plus frustrant que notre voiture semblait bien se comporter. Mais nous sommes désormais pleinement concentrés pour les trois dernières courses de la saison où j’espère vraiment pouvoir me battre et faire de belles courses.

Après Suzuka, cette année, le Japon nous accueille à Mont Fuji. Etes-vous impatient de découvrir ce nouveau circuit ?
Oui, je crois que c’est très intéressant pour les pilotes et les équipes de découvrir de nouveaux endroits, de nouveaux circuits. Cela casse un peu la routine qui peut s’installer d’une saison à l’autre. Et cela rend notre travail aussi bien aux pilotes qu’aux ingénieurs plus intéressants, je crois. Pour être honnête, je ne découvre pas cette année le circuit de Mont Fuji car j’y ai roulé en F3 en 1993 mais le tracé a depuis changé et évoluer alors beaucoup de travail m’attend malgré tout à mon arrivée sur place !

Comment vous préparez-vous à aborder un Grand Prix sur un circuit que vous ne connaissez pas ou peu ?
Nous avons notre traditionnel tour de circuit à pieds en début de semaine avec les ingénieurs, ce qui nous permet d’échanger avec eux sur les trajectoires, les points de freinage, les rapports de boîte. Ensuite, l’idéal est de faire plusieurs tours de circuit en moto ou en scooter pour prendre ses repères visuels et essayer de bien comprendre le circuit. Ce sera ce sur quoi je me concentrerai dès le début de semaine.

Le Grand Prix du Japon est-il pour vous un rendez-vous du calendrier que vous appréciez ?
Oui, beaucoup. J’aime le Japon de manière générale et sur le plan sportif, j’ai toujours beaucoup aimé courir au Japon. Je suis monté deux fois sur le podium ces deux dernières saisons et j’espère cette année faire une belle course ici aussi à Mont Fuji.

Source : ING Renault F1 Team

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella
Type d'article Actualités