Giovinazzi échappe à de grosses pénalités après des EL3 brouillons

En cause dans deux incidents séparés de quelques instants lors des Essais Libres 3 du Grand Prix de Hongrie 2021 de F1, Antonio Giovinazzi a échappé à de grosses sanctions tout en écopant tout de même d'une réprimande.

Giovinazzi échappe à de grosses pénalités après des EL3 brouillons

Antonio Giovinazzi s'est fait remarquer lors de la dernière séance d'essais libres du Grand Prix de Hongrie en étant impliqué dans deux incidents à quelques minutes d'intervalle. Toutefois, il s'en sort sans grosse pénalité en raison du rôle joué par son équipe dans chaque situation, mais avec tout de même une réprimande.

Tout d'abord, dans les stands, le pilote Alfa Romeo s'est retrouvé bien malgré lui en situation d'unsafe release, c'est-à-dire qu'il a été lancé sur la voie rapide de la ligne des stands alors même que ce n'était pas sûr de le faire. En l'occurrence, son mécanicien en chef l'a relâché alors qu'arrivait l'Aston Martin de Lance Stroll. Cette situation a entraîné un contact entre le pneu arrière droit du Canadien et l'aileron avant de l'Italien, sans trop de dégâts.

Invité à se pencher sur cette situation, les commissaires ont décidé de sanctionner Alfa Romeo d'une amende de 5000 euros, avec la justification suivante : "La voiture 99 a quitté son garage quand la voiture 18 était dans la voie rapide. En conséquence, les deux voitures sont entrées en contact et l'aileron avant de la voiture 99 a été endommagé. L'équipe de la voiture 99 a reconnu sa faute."

Lire aussi :

Quelques minutes plus tard, c'est en préparant un tour lancé que Giovinazzi a fauté, en se mettant en travers du chemin de Pierre Gasly dans les derniers virages du tracé étroit du Hungaroring. Cette action de gêne caractérisée n'est évidemment pas passée auprès des commissaires qui ont toutefois évité d'infliger une grosse sanction en privilégiant la réprimande car, là encore, l'équipe n'a pas vraiment aidé le pilote.

C'est la première réprimande de l'année pour l'Italien ; pour rappel, au bout de trois réprimandes pour action de pilotage, un pilote écope d'une pénalité de 10 positions de recul sur la grille de la course suivante.

Voici comment les commissaires ont justifié leur décision : "Pendant les EL3, GAS était sur un tour rapide, alors que GIO était dans un tour de sortie, pilotant lentement sur la trajectoire à la sortie du virage 13 devant GAS. GIO n'a pas eu d'avertissement de son équipe et a reconnu pendant l'audience qu'il a gêné GAS. Les deux pilotes étaient d'accord avec l'opinion des commissaires selon laquelle cela n'est pas acceptable pendant des essais libres."

partages
commentaires
EL3 - Meilleur temps pour Hamilton, Schumacher dans le mur

Article précédent

EL3 - Meilleur temps pour Hamilton, Schumacher dans le mur

Article suivant

Schumacher change de boîte et écope d'une pénalité

Schumacher change de boîte et écope d'une pénalité
Charger les commentaires
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021
Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader Prime

Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader

Valtteri Bottas a beau avoir perdu son baquet chez Mercedes, sa carrière en Formule 1 ne va pas s'arrêter là. La victoire va s'éloigner, mais le Finlandais va pouvoir se dédier à un nouveau projet passionnant où il va prendre de l'envergure : celui d'Alfa Romeo Racing, dont le directeur Frédéric Vasseur nous explique le rôle que va jouer son nouveau pilote.

Formule 1
7 sept. 2021