Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL3 dans
18 Heures
:
00 Minutes
:
46 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
13 jours

Giovinazzi et la lutte pour sauver le baquet Alfa Romeo 2020

partages
commentaires
Giovinazzi et la lutte pour sauver le baquet Alfa Romeo 2020
Par :
21 oct. 2019 à 15:45

Antonio Giovinazzi assure que la bataille qu'il livre actuellement pour demeurer pilote titulaire en Formule 1 en 2020 n'est guère différente de la pression subie pour y parvenir pendant l'ensemble de sa carrière, et qu'il est habitué à passer de "merde" à "héros" en l'espace de quelques courses.

Le pilote Alfa Romeo n'a inscrit que quatre points au championnat cette saison, à confronter aux 31 unités de son équipier Kimi Räikkönen. Deux des trois arrivées de Giovinazzi dans le top 10 sont cependant intervenues au cours des cinq dernières épreuves en date, durant lesquelles le Finlandais a de son côté connu une période de vaches maigres.

Giovinazzi voit dans sa situation actuelle un parallèle avec celle de sa carrière dans les séries junior, lors de laquelle il est monté jusqu'à la seconde place du championnat GP2 (en 2016) alors qu'il était débutant dans la série, avant de de rencontrer des difficultés, notamment en raison d'un manque de soutien financier.

"Cela a toujours été comme ça pour moi ; depuis le karting, déjà. Je n'avais pas de budget pour continuer", répond-il à Motorsport.com au sujet de la bataille quotidienne que représente sa carrière. "J'avais une petite équipe de kart qui me soutenait gratuitement, puis, quand je suis monté en monoplaces, mon sponsor principal était un gars indonésien [Ricardo Gelael, père du jeune pilote Sean]. De nombreux pilotes voulaient mon baquet et ma position. Mais j'ai composé avec la pression et je suis ici, désormais. C'est la même chose en F1. Je pense que c'est un type de pression normal ici. En F1, tout peut changer vraiment vite de course en course. Sur l'une, vous êtes un héros ; sur la suivante, une merde… avant d'être de nouveau un héros. Ça peut changer vraiment vite mais c'est la même chose dans chaque catégorie."

Lire aussi:

Le retour de la pause estivale, en Belgique, aurait dû représenter une solide arrivée dans les points pour Giovinazzi, qui s'est cependant accidenté dans l'avant-dernier tour, alors qu'il occupait la neuvième position. Il a ensuite rebondi en signant son meilleur résultat en F1 le week-end suivant, en Italie, en prenant justement la neuvième place.

Ses performances récentes ont été remarquées par Ferrari, son soutien principal, à qui il doit son volant Alfa Romeo. Une relation particulièrement importante pour l'Italien, à l'heure où Nico Hülkenberg peut représenter une option très intéressante pour l'équipe en vue de la saison 2020. "Personne ne peut prendre mon baquet", estime cependant Giovinazzi, sur la base d'une fin de saison dans la lignée des progrès actuels. "J'ai vraiment une bonne relation avec Mattia [Binotto, directeur de la Scuderia Ferrari] et je pense que c'est à Singapour qu'il a dit que Ferrari me soutient toujours et me suit. Je pense que c'est vraiment génial. Il est vraiment important pour un pilote de disposer de ce genre de soutien et sentiment. Je dois donc les remercier, chez Ferrari comme Alfa Romeo Racing. À mon tour désormais de faire le meilleur travail possible pour rester ici l'an prochain."

Article suivant
Hill déplore le manque de reconnaissance envers Hamilton

Article précédent

Hill déplore le manque de reconnaissance envers Hamilton

Article suivant

Lewis Hamilton Champion du monde 2019 à Mexico si...

Lewis Hamilton Champion du monde 2019 à Mexico si...
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Antonio Giovinazzi
Équipes Alfa Romeo
Auteur Scott Mitchell