Giovinazzi plaide pour des GP à huis clos

Antonio Giovinazzi est favorable à la solution du huis clos pour permettre à la saison 2020 de débuter durant l'été. L'Italien souligne également l'épreuve physique que devront affronter les pilotes lors de la reprise.

Giovinazzi plaide pour des GP à huis clos

À l'instar des 19 autres pilotes titulaires, Antonio Giovinazzi ronge son frein en attendant de savoir si et quand la saison 2020 de Formule 1 commencera. Confiné à Monaco et séparé de sa famille restée en Italie, premier pays d'Europe frappé de plein fouet par la pandémie de COVID-19, le pilote Alfa Romeo occupe son temps comme il peut, entre maintien de sa forme physique et participation à des courses virtuelles.

Lire aussi :

Pour le moment, les neuf premiers Grands Prix de la saison ont été annulés ou reportés et le Grand Prix de France est directement menacé. Alors, comme tout le monde en F1, Antonio Giovinazzi est suspendu à l'éventuel calendrier alternatif qui pourrait être mis en place à partir de l'été, si l'on se fie au scénario le plus optimiste évoqué la semaine dernière par Ross Brawn. Le patron sportif de la F1 a par ailleurs mis sur la table l'option de courir à huis clos si nécessaire. Cette perspective ne fait pas l'unanimité mais Giovinazzi y est favorable.

"C'est certain, ce sera différent", admet-il au micro de Sky Sports. "Les gens qui viennent nous soutenir, c'est une motivation supplémentaire pour chaque pilote. Mais maintenant, l'essentiel est de courir en toute sécurité et une manière de le faire est de ne pas avoir de spectateurs sur le circuit. Ils nous soutiendront depuis leur canapé, mais je crois que pour commencer tôt, le faire sans spectateurs est un moyen sûr pour courir."

Les pilotes vont souffrir physiquement

Antonio Giovinazzi, Alfa Romeo Racing C39

En février, les équipes et les pilotes ont limé le bitume de Barcelone pour les essais hivernaux avant de rejoindre Melbourne à la mi-mars. À quelques heures des premiers tours de roue, le Grand Prix d'Australie a finalement été annulé et le début de saison repoussé à une date qui demeure impossible à prédire. Une fois que celle-ci sera connue, il appartiendra à chacun d'être prêt en conséquence, notamment physiquement, pour affronter une période d'inactivité inédite.

"Ce sera vraiment difficile", imagine Antonio Giovinazzi. "Lorsque nous revenons à Barcelone après la trêve hivernale, au bout du premier jour on a le cou complètement détruit. Désormais, plus de deux mois auront passé, peut-être trois. Quand nous reprendrons, il y aura quelque chose comme trois Grands Prix d'affilée. Ce sera dur, mais ce sera la même chose pour tout le monde."

Lire aussi :

L'Italien sort d'une première saison en F1 qui n'a pas été un long fleuve tranquille, passée aux côtés de Kimi Räikkönen et lors de laquelle il a tout de même su hausser son niveau fin 2019 pour parvenir à sauver son baquet.

"Ce n'était pas un point de départ facile pour ma carrière en F1, avec un Champion du monde [à côté]", fait-il remarquer. "Après deux années d'arrêt [sans compétition], j'ai aussi perdu un peu l'expérience de la course roue contre roue, donc ce n'était pas simple de commencer avec Kimi à mes côtés en course."

"Si la voiture était [suffisamment bonne] pour la huitième place, alors il était huitième ou septième. Après quelques Grands Prix, j'ai commencé à me concentrer sur la manière dont je pouvais progresser, notamment en observant Kimi. Pendant l'été, j'ai essayé de comprendre pourquoi j'étais plus lent que lui en course, et j'ai pu m'améliorer en deuxième partie de saison. Désormais, je dois continuer comme ça. Je dois voir ça comme un avantage d'avoir Kimi comme coéquipier."

partages
commentaires
Agag : La F1 a une "énorme opportunité" de réduire les budgets
Article précédent

Agag : La F1 a une "énorme opportunité" de réduire les budgets

Article suivant

Comme Ecclestone, Mosley annulerait la saison 2020

Comme Ecclestone, Mosley annulerait la saison 2020
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021