Glock revient sur le Grand Prix de Singapour

Une quatrième place en pleine nuit ! Êtes-vous satisfait ?Je suis content de ma course et du résultat obtenu

Une quatrième place en pleine nuit ! Êtes-vous satisfait ?


Je suis content de ma course et du résultat obtenu. La piste était très irrégulière et la durée de la course a pratiquement frôlé la limite des deux heures : c'était éprouvant. Nous savions que ce Grand Prix allait être impitoyable et que le degré de concentration était cruciale, alors je suis content d'avoir bouclé les 61 tours sans commettre d'erreur. Le réglage de la voiture a été un véritable défi en raison des irrégularités de la pistes, mais l'équipe a travaillé très dur de sorte que nous avons pu tirer le maximum de nos monoplaces.

C'est la troisième fois de votre première saison de Formule 1 que vous terminez dans les quatre premiers. Êtes-vous satisfait de la façon dont ce déroule les choses ?


L'objectif que je me suis fixé en début de saison était de marquer 20 points, ce que j'ai réussi à faire avant les trois derniers Grands Prix de cette année. C'est plutôt bien. Je savais que j'avais beaucoup à apprendre au début de la saison, notamment en ce qui concernait mon adaptation à la nouvelle monoplace et le travail avec l'équipe. Mais les choses se sont très bien passées et je suis très content des progrès que nous avons faits. Par ailleurs, je savais qu'il allait m'être difficile de faire jeu égal avec Jarno en début de saison, mais mon autre objectif était de me caler sur son rythme à partir de la deuxième moitié de la saison, ce que j'ai réussi à faire également.

Du point de vue technique, comment s'est déroulé le week-end pour vous ?


Les essais qualificatifs se sont révélés assez piégeux, ce à quoi nous nous attendions dès le début. Après la seconde séance du vendredi, nous nous sommes très vite rendu compte que cela allait être difficile pour nous en raison des irrégularités de la piste. Toutefois, lors de la séance du samedi, je n'ai pas fait modifier mes réglages et j'ai essayé d'adapter un peu plus mon pilotage à la voiture et à la piste. Je me suis principalement concentré sur le rythme à tenir et cela a payé lors des qualifications. Lors de la première phase des essais qualificatifs c'est le trafic qui m'a gêné, mais dans la deuxième phase, j'ai signé un excellent dernier tour, un peu sous la pression, ce qui m'a propulsé en Q3. Au final, j'étais satisfait de mon chrono. J'aurais peut-être pu signer une sixième ou une septième place, mais c'était difficile avec autant d'essence embarquée. Alors, je me suis estimé satisfait de mon temps au tour et de cette huitième place au final. En course, tout s'est parfaitement déroulé : Jarno et moi-même avons pris un bon départ et j'ai pu me bagarrer dans les six premiers dès le départ. La chaleur et la moiteur ont rendu la course éprouvante, surtout avec toutes ces bosses sur le circuit, mais je n'ai commis aucune erreur et tout s'est bien déroulé.

Quelles ont été vos impressions à l'occasion de ce Grand Prix atypique qui s'est déroulé sous le feu des projecteurs ?


Certains endroits du circuit étaient un peu sombres, notamment le dernier virage, mais je m'y suis fait lors de la première séance d'essais libres. J'avais déjà eu l'occasion de disputer une course nocturne en Champ Car. Je savais donc que cela n'avait rien à voir avec une course disputée en plein jour et c'est précisément ce que j'ai trouvé à Singapour. Le problème n'est pas insurmontable, c'est juste que cela requiert un certain temps d'adaptation : en effet, lorsque l'on pilote à grande vitesse et que le degré d'éclairage change, vos yeux doivent s'adapter rapidement.

Avez-vous essayé quelques visières spécialement teintées ?


Vendredi, j'ai piloté avec une visière de teinte intermédiaire avant de passer à une visière orange laquelle a permis d'atténuer un peu le contraste de l'éclairage.

Quant aux bosses ?


La nouvelle piste du tracé de Valence était un véritable billard et je pense que tout un chacun s'attendait à la même chose ce week-end. Peut-être avons-nous un peu trop vite oublié que la quasi totalité du circuit est en fait utilisée au quotidien par les automobilistes de Singapour, ce qui explique les irrégularités de la piste. J'ai eu l'occasion de tester un grand nombre de circuits urbains du même genre en Champ Car et je peux dire qu'il est assez normal que le revêtement soit un peu bosselé. Autant que je m'en souvienne, je crois que la piste la plus bosselée sur laquelle il m'ait été donné de courir était celle de San Jose, mais j'avoue que celle de Singapour s'en rapproche énormément.

Que pensez-vous de la programmation nocturne de ce Grand Prix ?


Cela ne m'a pas posé de problème. Je suis arrivé à Singapour mercredi, mais je suis resté à l'heure européenne. Je n'ai pas eu de difficulté à rester éveillé jusqu'à 4 heures du matin, puis à dormir toute la journée, même si cela était un peu étrange. Je pense que le problème le plus important est que je sois resté à Singapour jusqu'au vendredi qui a suivi le Grand Prix et que je devrais m'adapter à l'heure de Singapour avant de me rendre au Japon. Nous avons quelques évènements programmés à Tokyo le week-end prochain, de sorte qu'il n'y avait pas de raison pour moi de rentrer en Europe.

Quelles ont été vos impressions du week-end à Singapour ?


Je pense que Singapour a fait un boulot fantastique. Les Formule 1 avaient fière allure sous les projecteurs, la ville était sensationnelle et la foule était au rendez-vous. Je pense que l'atmosphère était très spéciale, un peu à la manière de ces soirs de match de football.

Source : Toyota F1

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités