Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
2 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
23 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
37 jours

Le Grand Prix d’Autriche dans le rétroviseur

partages
commentaires
Le Grand Prix d’Autriche dans le rétroviseur
Par :
26 juin 2019 à 17:45

Deux éditions du Grand Prix d’Autriche ont été organisées lors d’années en 9, l'une en 1979 et l’autre, en 1999. Revivons les moments marquants de ces deux courses présentées dans les montagnes de Styrie.

Lire aussi :

1979 - Alan Jones mâte les turbos

Alan Jones, Williams

Alan Jones, Williams

La seconde moitié de la saison 1979 tourne à un affrontement mettant aux prises les pilotes Ferrari, Jody Scheckter et Gilles Villeneuve, à Alan Jones sur Williams et aux pilotes Renault turbo, Jean-Pierre Jabouille et René Arnoux. Jones vient de récolter sa première victoire avec l’écurie Williams en Allemagne et il a bien l’intention de répéter l’exploit sur l’Österreichring.

Rene Arnoux, Renault

Rene Arnoux, Renault

René Arnoux installe sa puissante Renault RS10 en pole position devant la Williams FW07-Ford de Jones, l’autre Renault de Jabouille et la Brabham BT48-Alfa Romeo de Niki Lauda.

Alan Jones, Williams et Gilles Villeneuve, Ferrari

Alan Jones, Williams et Gilles Villeneuve, Ferrari

Gilles Villeneuve, qualifié cinquième, effectue un départ d’anthologie et s’installe en tête devant Alan Jones. Les deux se livrent à une bataille féroce et au quatrième tour, l’Australien passe devant le Québécois.

Jean-Pierre Jabouille, Renault

Jean-Pierre Jabouille, Renault

Jean-Pierre Jabouille remonte jusqu'à la deuxième place, mais le Français est malheureusement trahi par la boîte de vitesses de sa Renault au 16e tour et doit abandonner.

Alan Jones, Williams remporte la course

Alan Jones, Williams remporte la course

Alan Jones mène jusqu'au 54e tour et décroche une seconde victoire consécutive. Gilles Villeneuve, sur sa Ferrari 312 T4, termine deuxième à 36 secondes de Jones. À cinq tours de l’arrivée, Arnoux, qui roulait en deuxième place, a connu des ennuis d’alimentation en essence : un morceau de mousse du réservoir s’était détaché et avait obstrué le tuyau d’alimentation.

Jacques Laffite, Ligier-Cosworth

Jacques Laffite, Ligier-Cosworth

Jacques Laffite, le vainqueur des deux manches d’ouverture de la saison 1979 aux commandes de sa Ligier JS11-Ford, prend le troisième rang devant Scheckter et Clay Regazzoni sur l’autre Williams.

Didier Pironi, Tyrrell

Didier Pironi, Tyrrell

Les deux Tyrrell 009-Ford de Didier Pironi et Derek Daly terminent la course en septième et huitième place, respectivement, avec un tour de retard sur le gagnant.

1999 - Eddie Irvine fait triompher Ferrari

Accident de Michael Schumacher, Ferrari F399

Accident de Michael Schumacher, Ferrari F399

En 1999, Michael Schumacher connaît un bon début de saison, mais il se fracture une jambe quand sa Ferrari sort de piste et percute le muret de pneus au Grand Prix de Grande-Bretagne. Son coéquipier, Eddie Irvine, est promu premier pilote de la Scuderia Ferrari et est épaulé par Mika Salo.

Mika Hakkinen, McLaren

Mika Hakkinen, McLaren

Au Grand Prix d’Autriche, Mika Hakkinen décroche la pole position au volant de sa McLaren MP4/14-Mercedes. Il devance son coéquipier, David Coulthard, Eddie Irvine et Heinz-Harald Frentzen sur Jordan 199-Mugen Honda. Toutefois, durant le premier tour, Coulthard tente de doubler Häkkinen, mais il rate sa manœuvre et expédie le Finlandais en tête-à-queue. Coulthard mène la course tandis que Häkkinen entreprend une superbe remontée.

Eddie Irvine, Ferrari F399

Eddie Irvine, Ferrari F399

Irvine va passer devant Coulthard au 40e tour durant un ravitaillement bien exécuté par Ferrari. Irvine devra toutefois contenir les attaques de Coulthard jusqu'à la fin de l’épreuve.

Mika Salo, Ferrari

Mika Salo, Ferrari

Pour son premier Grand Prix chez Ferrari, Mika Salo s’est qualifié au septième rang. Par contre, il percute l’arrière de la Stewart de Johnny Herbert en début de course, ce qui lui fait effectuer une pirouette et l’expédie à l’arrière du peloton. Il réalise une solide remontée qui le verra passer l’arrivée en neuvième position.

David Coulthard, deuxième, le vainqueur Eddie Irvine et Mika Hakkinen

David Coulthard, deuxième, le vainqueur Eddie Irvine et Mika Hakkinen

Irvine récolte sa deuxième victoire en F1, et avec Ferrari. Il termine avec une mince avance de seulement 0”313 sur Coulthard et de 22 secondes sur Häkkinen.

Heinz-Harald Frentzen, Jordan

Heinz-Harald Frentzen, Jordan

‘HHF’, Heinz-Harald Frentzen, passe l’arrivée en quatrième position à bord de sa Jordan. L’Allemand avait remporté la victoire au volant de cette Jordan au Grand Prix de France un mois auparavant.

Pedro Diniz, Sauber

Pedro Diniz, Sauber

Alex Würz et Pedro Diniz se sont livré une belle lutte durant les 15 derniers tours de la course. Würz, sur Benetton B199-Playlife (un moteur Renault en fait), termine finalement au cinquième rang devant Diniz dans une Sauber C18-Petronas.

Article suivant
Le programme TV du Grand Prix d'Autriche

Article précédent

Le programme TV du Grand Prix d'Autriche

Article suivant

Brawn a "hâte" de travailler avec Hamilton sur les futures règles

Brawn a "hâte" de travailler avec Hamilton sur les futures règles
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Pilotes Eddie Irvine , Alan Jones
Équipes Williams , Ferrari Boutique
Auteur René Fagnan