Haas se sent "capable d'aller en Q2" en 2021

Lanterne rouge des qualifications du Grand Prix de Bahreïn de Formule 1, Haas reste "motivée" et espère décrocher une place en Q2 cette saison.

Haas se sent "capable d'aller en Q2" en 2021

En marge de la saison 2021 de Formule 1, Haas avait deux options devant elle : se concentrer sur la saison à venir pour essayer de combler l'écart avec les monoplaces du milieu de grille ou préparer au mieux la saison 2022 et l'entrée en vigueur du nouveau Règlement Technique. L'écurie américaine a privilégié la seconde option, compromettant ainsi ses chances de bien figurer au classement cette année.

Et le Grand Prix de Bahreïn a été un exemple frappant. Des premiers tours de roue en essais libres aux derniers tours de course, les Haas VF-21 de Mick Schumacher et Nikita Mazepin ont bien souvent fermé la marche, parfois incapables de devancer les Williams, l'unique rival de Haas cette saison comme l'a révélé Günther Steiner, directeur d'équipe.

Lire aussi :

Mais si l'on prend la température du côté des pilotes, l'heure n'est pas au désespoir. D'après Schumacher, il ne sera pas impossible de voir une Haas pointer le bout de son nez en Q2 avant la fin de l'année.

"Nous allons travailler ensemble et je vais beaucoup travailler sur moi-même", indique le fils du septuple Champion du monde. "L'équipe est motivée et je ne vois aucune raison pour laquelle nous ne devrions pas être optimistes tout au long de la saison. Nous pourrons, espérons-le, même être capable d'aller en Q2 à un moment donné."

Les commentaires du Champion de Formule 2 sont partagés par son ancien adversaire sur la piste, aujourd'hui son équipier chez Haas, Nikita Mazepin : "Je pense que [Schumacher] a raison. En ce qui concerne mon tour [en qualifications], il est évident qu'il a été très mauvais parce que j'ai eu ce problème avec les freins et parce que je n'ai eu qu'un seul essai, ce qui est ennuyeux. Mais il est très important d'observer la situation dans son ensemble. Nous savions que la première séance qualificative allait être assez difficile cette année."

Et la course a également été difficile pour les pilotes Haas. Le Grand Prix de Bahreïn de Mazepin n'a duré que deux virages, prenant fin dans l'un des murs du circuit de Sakhir. Pour Schumacher, le baptême du feu n'a pas été de tout repos. L'Allemand a exécuté une belle cabriole à la sortie du virage 4 en début de course et a été le dernier pilote à passer sous le drapeau à damier.

partages
commentaires

Voir aussi :

Prost : "Normal qu'un jeu psychologique s'installe" entre Alonso et Ocon

Article précédent

Prost : "Normal qu'un jeu psychologique s'installe" entre Alonso et Ocon

Article suivant

Courses sprint : accord financier trouvé, bientôt le feu vert

Courses sprint : accord financier trouvé, bientôt le feu vert
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021