Formule 1
28 mars
Événement terminé
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
EL1 dans
2 jours
C
GP du Portugal
02 mai
EL1 dans
16 jours
09 mai
Prochain événement dans
21 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
60 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
77 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
109 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
137 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
144 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
165 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
168 jours
10 oct.
Course dans
178 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
193 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
200 jours
07 nov.
Course dans
207 jours

La perte du GP du Brésil : un coup dur pour le sport auto auriverde ?

Pour le promoteur du Grand Prix du Brésil, l'avenir du sport automobile brésilien serait mis en danger par la perte définitive de l'épreuve d'Interlagos.

La perte du GP du Brésil : un coup dur pour le sport auto auriverde ?

Le circuit d'Interlagos, à São Paulo, est apparu à 37 reprises en Formule 1 depuis 1973 et figurait au calendrier de la discipline reine sans discontinuer depuis 1990, accueillant le Grand Prix du Brésil. Cependant, comme pour de nombreuses autres courses toutes disciplines confondues, la pandémie de COVID-19 a contraint à l'annulation définitive de l'épreuve prévue cette année, ainsi que de tout autre course programmée dans les Amériques.

Ces dernières années, la question de l'organisation d'un Grand Prix sur un tracé de Rio de Janeiro a été évoquée, un projet sur lequel le PDG de la F1, Chase Carey, s'est lui-même impliqué. Cependant, les choses semblent pour le moment à l'arrêt, tant sur le plan de la construction du circuit que de la finalisation d'un éventuel accord. 

Lire aussi :

Pour Tamas Rohonyi, promoteur du Grand Prix du Brésil, si un nouvel accord ne peut être conclu pour maintenir l'épreuve sur la piste d'Interlagos, le sport automobile brésilien risque de subir des dommages collatéraux sur le long terme. "Beaucoup de gens dépendent de cela, pas seulement en F1, mais dans toutes les autres catégories", a-t-il déclaré à Motorsport.com.

"J'aime à croire qu'il s'agit d'un lieu important, rien qu'en raison de notre tradition. Les pilotes brésiliens ont remporté huit fois le Championnat du monde. Franchement, j'ai parlé au président de la fédération brésilienne, et il m'a dit : 'Si vous perdez la course, le sport automobile brésilien sera mort pour les 40 prochaines années'. Parce que tous ces enfants qui font du kart, ils espèrent un jour arriver en F1. Mais ils vont arrêter."

"Vous savez, une fois nous avons eu un excellent joueur de tennis, Gustavo Kuerten, qui a gagné Roland-Garros plus d'une fois [en 1997, 2000 et 2001, ndlr]. Donc, quand ce gars était en quelque sorte la grande star à Roland-Garros, des dizaines de gamins se sont mis au tennis. Au moment où il a disparu, tous les gamins ont rejoué au football."

Côté pilotes, le Brésil n'est déjà plus représenté en Formule 1 depuis la retraite de Felipe Massa fin 2017. 

partages
commentaires

Voir aussi :

Hülkenberg proche de remplacer Pérez à Silverstone

Article précédent

Hülkenberg proche de remplacer Pérez à Silverstone

Article suivant

Hamilton : "Encore au moins trois ans" de plus en F1

Hamilton : "Encore au moins trois ans" de plus en F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Lieu Autódromo José Carlos Pace
Auteur Fabien Gaillard
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021
L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1 Prime

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1

Daniel Ricciardo a été parmi les pilotes les plus virulents ces derniers mois pour dénoncer l'exploitation, selon lui à outrance, des images des accidents par la Formule 1. Une vision des choses compréhensible bien qu'excessive et vaine.

Formule 1
10 avr. 2021
Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen Prime

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen

Juste avant de jouer la victoire au Grand Prix de Bahreïn avec une Red Bull finalement dominatrice, Max Verstappen a accordé une longue interview à Motorsport.com. Ses progrès depuis ses débuts, ses espoirs pour la saison à venir, la fin du règne de Hamilton... il s'est confié sur ces sujets en détail.

Formule 1
8 avr. 2021
Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres Prime

Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres

Les débuts en Formule 1 de Nikita Mazepin, à Bahreïn, n'ont duré que quelques mètres, mais une saison complète l'attend grâce à ses soutiens financiers. En 1993, Marco Apicella n'a, lui, été pilote de Grand Prix que pendant 800 mètres. Voici son histoire.

Formule 1
7 avr. 2021
Leclerc : "Être en colère et impatient n'est pas constructif" Prime

Leclerc : "Être en colère et impatient n'est pas constructif"

Alors que vient de débuter la saison 2021 de F1, Charles Leclerc s'est longuement confié à Motorsport.com. Un entretien exclusif dans lequel il aborde l'arrivée de Carlos Sainz, sa vision de la F1, la crise sanitaire et, bien sûr, ses objectifs avec Ferrari.

Formule 1
6 avr. 2021