GP d'Italie - 168 places de pénalité sur la grille, un record

partages
commentaires
GP d'Italie - 168 places de pénalité sur la grille, un record
Par : Basile Davoine
6 sept. 2015 à 07:36

La grille de départ du Grand Prix d’Italie cumule un total de 168 places de pénalité, avec de nombreux changements de moteurs, pour la plupart stratégiques. 

Jenson Button, McLaren MP4-30
Jenson Button, McLaren
Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB11
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10

Daniel Ricciardo est le pilote le plus lourdement sanctionné à Monza, puisqu’il affiche un total de 50 places de pénalité pour un double changement de moteur. Son coéquipier Daniil Kvyat a quant à lui reculé de 35 places pour deux changements de composants sur son unité de puissance, ainsi qu’un changement de boîte de vitesses. 

Chez Toro Rosso, Max Verstappen compte 20 places de pénalité pour utilisation d’un septième et d’un cinquième composants de son unité de puissance, ainsi que 10 places supplémentaires pour l’utilisation d’un huitième moteur à combustion (ICE). 

S’il n’a pas réalisé de chrono en qualifications, le Néerlandais est autorisé à s’élancer depuis le fond de la grille, et devra également observer une pénalité de passage par les stands dans les trois premiers tours suite à une erreur de son équipe samedi après-midi, en le laissant repartir sans avoir fixé correctement le capot moteur. 

Son coéquipier Carlos Sainz et les pilotes McLaren Jenson Button et Fernando Alonso ont également été sanctionnés pour des changements de moteur. Il faut ajouter à tout cela la pénalité de 3 places infligée à Marcus Ericsson pour avoir gêné Nico Hülkenberg lors de la Q1. 

Prochain article Formule 1
Hamilton peut conserver son moteur pour la course

Article précédent

Hamilton peut conserver son moteur pour la course

Article suivant

Monza implore le gouvernement italien de l'aider

Monza implore le gouvernement italien de l'aider