GP de Chine : L'énorme coup de bluff de Mercedes

En dépit d’un départ négocié en pneus tendres depuis la 11ème position, Sebastian Vettel ne parvient pas à s’élancer de la meilleure des façons et rétrograde au 14ème rang, tandis que les deux Mercedes, trustant la première ligne de la grille,...

En dépit d’un départ négocié en pneus tendres depuis la 11ème position, Sebastian Vettel ne parvient pas à s’élancer de la meilleure des façons et rétrograde au 14ème rang, tandis que les deux Mercedes, trustant la première ligne de la grille, décollent parfaitement à l’extinction des feux rouges. Parti à l’extérieur, Button déboule en troisième position ; Kobayashi et Webber ne s’en sortant pas aussi bien et perdant plusieurs positions.

Nico Rosberg effectue un début de Grand Prix solide, creusant immédiatement un écart de 0,7 sec sur Schumacher lors du premier tour. Au second passage, le jeune Allemand s’est ménagé une avance suffisante sur son aîné pour se mettre à l’abri de la zone d’activation du DRS.

Le duo Mercedes devance Button (+2,7sec), Räikkönen, Hamilton, Perez, Kobayashi, Alonso, Webber, Massa. Grosjean est 11ème. On ne s’attendait pas réellement à voir les Mercedes imprimer le rythme en course, ni mener sur la durée, une fois les pneus commençant à s’user. C’est pourtant 3,5 sec d’avance que compte Rosberg sur Schumacher au septième passage (4 ,4 sec sur Button).

Webber est le premier à entrer aux stands dès le 7ème passage. Il est imité deux boucles plus tard par Vettel et Kobayashi. Tous chaussent les medium. Les McLaren choisissent de leur côté de réaliser leur second relais chaussés du composé le plus tendre. Contre toutes attentes, les Mercedes ne sont pas encore entrées aux stands au 11ème passage.
Le treizième tour est le théâtre de l’un des principaux rebondissements de la course. Enfin aux stands pour son changement de pneumatiques, Schumacher, alors second, est relâché trop tôt par son équipe, avant que ne soit correctement fixée sa monture arrière droite. C’est l’abandon quelques mètres plus tard. La déception est énorme pour le Septuple Champion du Monde, qui garde cependant la tête haute une fois de retour dans le paddock : “Le responsable se sent probablement mal en ce moment, mais je viendrai le réconforter. Je me sens maintenant à l’aise à l’idée d’aller à Bahreïn”.

C’est lors de la seconde salve d’arrêts que Rosberg semble perdre gros. Le leader, qui reste en piste aussi longtemps que possible, se voit repris au tarif de presque une seconde au tour par Jenson Button ; Lewis Hamilton ne parvenant à profiter de l’opportunité, englué dans le trafic. A ce stade de la course, Button apparaît clairement comme celui pouvant offrir la réponse à Rosberg, personne ne se doutant du fait que Mercedes pourrait être sur une stratégie à un arrêt de moins que McLaren, lancé sur trois passages aux stands.

De loin le plus rapide en piste et utilisant à merveille le DRS, Button semble avoir la victoire dans la poche. Même son muret des stands (« We’re gonna win this race, Jenson !) ne voit pas le bluff de Ross Brawn arriver.

Rosberg repasse aux stands au 35ème passage et ressort juste devant Perez, qui ne tire pas aussi bien parti de la douceur de sa C31 avec les enveloppes que l’on pouvait le penser. Button occupe la tête avec 10 secondes d’avance.

Le choc de la course intervient au 40ème passage, lorsque Button réalise son troisième arrêt et qu’il apparaît évident que l’intention de Mercedes est en réalité de mener Rosberg jusqu’à l’arriver sans s’arrêter de nouveau. Le bluff de Ross Brawn concernant la façon dont la Mercedes utilise ses pneus s’étale sur la table de poker, laissant de nombreux rivaux médusés. Perdant quelques précieuses secondes lors de son arrêt, Button est condamné à une chasse au Rosberg jusqu’à l’arrivée, et ne plus qu’espérer voir Rosberg perdre de sa superbe. C’est pourtant de Vettel et Hamilton qu’il devra se préoccuper en fin de Grand Prix.
L’incroyable bluff de Mercedes se traduit à cinq tours de l’arrivée par une avance de plus de 25 secondes de Rosberg sur son poursuivant Britannique.

Quelques boucles plus tard, le fils de l’ex-Champion Keke Rosberg remporte le premier Grand Prix de sa carrière avec autorité pour sa 111ème participation, avec une avance de 20,6 sec sur Button. La fin de Grand Prix est folle entre Hamilton les deux pilotes Red Bull, offrant un show incroyable, roues dans roues, pour la troisième marche du podium. C’est le pilote McLaren qui aura le dernier mot, au détriment de Webber et du Champion du Monde en titre. Grosjean classe la Lotus sixième et inscrit ses premiers points de la saison, devant les solides Williams de Senna et Maldonado. Alonso signe la neuvième position pour Ferrari et perd le commandement du championnat. Kobayashi s’attribue le dernier point en jeu d’un Grand Prix fascinant de stratégie.

Pos Pilotes Equipes Tours Ecart Points
01 N. Rosberg Mercedes 56 Abandon 25
02 J. Button McLaren 56 + 20.6 secs 18
03 L. Hamilton McLaren 56 + 26.0 secs 15
04 M. Webber Red Bull Racing 56 + 27.9 secs 12
05 S. Vettel Red Bull Racing 56 + 30.4 secs 10
06 R. Grosjean Lotus 56 + 31.4 secs 8
07 B. Senna Williams 56 + 34.5 secs 6
08 P. Maldonado Williams 56 + 35.6 secs 4
09 F. Alonso Ferrari 56 + 37.2 secs 2
10 K. Kobayashi Sauber 56 + 38.7 secs 1
11 S. Perez Sauber 56 + 41.0 secs
12 P. di Resta Force India 56 + 42.2 secs
13 F. Massa Ferrari 56 + 42.7 secs
14 K. Räikkönen Lotus 56 + 50.5 secs
15 N. Hulkenberg Force India 56 + 51.2 secs
16 J. Vergne Toro Rosso 56 + 51.7 secs
17 D. Ricciardo Toro Rosso 56 + 63.1 secs
18 V. Petrov Caterham 55 + 1 Tour
19 T. Glock Marussia 55 + 1 Tour
20 C. Pic Marussia 55 + 1 Tour
21 P. de la Rosa HRT 55 + 1 Tour
22 N. Karthikeyan HRT 54 + 2 Tours
23 H. Kovalainen Caterham 53 + 3 Tours
Ret M. Schumacher Mercedes 12 + 44 Tours

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Ross Brawn , Lewis Hamilton , Keke Rosberg , Nico Rosberg , Sebastian Vettel
Équipes Red Bull Racing , McLaren , Toro Rosso , Mercedes , Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités