Le retour du GP de France en 2018
Dossier

Le retour du GP de France en 2018

GP de France - Un accord sur 5 ans et le soutien des collectivités

partages
commentaires
GP de France - Un accord sur 5 ans et le soutien des collectivités
Par : Fabien Gaillard
5 déc. 2016 à 14:31

Après avoir annoncé officiellement le retour du Grand Prix de France sur le circuit du Castellet, Christian Estrosi a expliqué le calendrier qui serait celui menant à l'été 2018.

Logo du circuit Paul Ricard
La ligne des stands du Paul Ricard
Paul Ricard
L'atmosphère du Paul Ricard
Soleil couchant sur le Circuit Paul Ricard
Vue aérienne du Circuit Paul Ricard
Vue aérienne du Circuit Paul Ricard
Circuit Paul Ricard

Lors de la conférence de presse organisée au siège de l’Automobile Club de France, le président de la Région PACA a détaillé les conditions dans lesquelles le Grand Prix de France 2018 serait organisé en 2018.

"J'en viens maintenant à notre calendrier. Ce n'est pas une affaire légère. C'est une grande collectivité, c'est assez rare, exceptionnel et unique en France. Nous engager simplement derrière le Grand Prix de France de Formule 1, parce que nous voulons par patriotisme que la France retrouve son Grand Prix et par patriotisme régional qu'il se déroule sur l'un des plus beaux circuits d'Europe qui se trouve chez nous, n'est qu'une chose."

"Sachez que notre calendrier est le suivant. Nous avons jusqu'en février 2017 pour constituer et mettre en place le groupement d'intérêt public avec les acteurs concernés, privés comme publics, parmi lesquels la société du Circuit du Castellet, la FFSA et les collectivités territoriales. Nous avons le même délai pour faire en sorte que le GIP apporte sa signature définitive."

Puis Christian Estrosi est revenu sur les discussions qui ont eu lieu, et notamment avec Bernie Ecclestone, directeur général du Formula One Group.

"Nous avons constitué cette petite équipe autour de mon directeur général des services, avec Éric Boullier, avec d'autres personnes, pour échanger, pour parler, pour évoquer. D'abord pour voir avec Bernie Ecclestone, semble-t-il un peu fâché avec le Grand Prix de France, s'il était possible d'avoir un Grand Prix en France."

"C'est le 16 novembre dernier que nous avons rendu visite à Jean Todt dans les locaux de la FIA, à Bernie Ecclestone à Genève. Cette discussion a été assez directe, vous savez combien l'homme est cash. Nous sommes arrivés à un accord moral avant d'arriver à un accord écrit et définitif. C'est le 30 novembre que nous avons reçu sa lettre d'engagement, qui correspondait très précisément à ce que nous avions évoqué le 16 novembre, et nous avons confirmé par écrit notre accord en tout point."

"Cet accord est confidentiel, vous le comprendrez. Mais c'est très clair : le Grand Prix de France aura lieu au Circuit Paul Ricard dès l'été 2018. L'accord vaut sur cinq ans. Le prix du plateau est conforme à celui du plateau d'un Grand Prix européen, que chacun d'entre vous connaît. Le GIP disposera d'une garantie bancaire et dès le 16 décembre prochain, nous ferons adopter la constitution de ce GIP par l'assemblée plénière de PACA."

"Voilà désormais sur la planète, de nouveau, un point, un drapeau tricolore avec affiché Grand Prix de Formule 1. Nous sommes de nouveau rentrés dans le championnat du monde de Formule 1. Je veux remercier toutes celles et ceux qui ont participé à cette aventure. Je ne suis moi-même pas sans émotion aujourd'hui."

Interrogé plus précisément sur la part des collectivités dans ce projet, l'ancien ministre de l'industrie précise  : "Nous avons évalué à 14 millions la part des collectivités. La région PACA sera actionnaire majoritaire. Nous avons reçu l'accord de la participation de Toulon-Provence-Méditerranée et du Conseil départemental du Var, ainsi que du CD13 de la métropole de Marseille, la métropole de Nice CA. Nous sommes en train de définir la clé de répartition entre les autres partenaires."

Tout savoir sur le Grand Prix de France en vidéo

Article suivant
Officiel - Le Grand Prix de France de retour en 2018 !

Article précédent

Officiel - Le Grand Prix de France de retour en 2018 !

Article suivant

Todt - "Le Grand Prix de France fait partie de notre patrimoine"

Todt - "Le Grand Prix de France fait partie de notre patrimoine"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités