GP du Br?sil : R?ikk?nen champion en r?alisant l'impossible !

C’est sur une piste où la canicule règne que le dernier départ de la saison va être donné, en effet il y a 36°C dans l'air, 65°C sur la piste, un vent à 1

C’est sur une piste où la canicule règne que le dernier départ de la saison va être donné, en effet il y a 36°C dans l'air, 65°C sur la piste, un vent à 1.8 m/s et une humidité de 32%. La plupart des pilotes ont décidé de partir avec la spécification la plus dure des pneus Bridgestone.

C’est parti et Räikkönen dépasse Hamilton, Alonso vient aussi à la hauteur de l’anglais, et il le pousse à la faute ! Hamilton est maintenant 8ème ! Accrochage entre Fisichella et Yamamoto, les deux voitures sont hors course.

Mauvaise opération pour Renault, car Fisichella est out, et Kovalainen a été percuté. Hamilton remonte les places, il est maintenant P6, et donc virtuel leader du championnat. Mais REBONDISSEMENT : Hamilton est au ralenti ! Il perd un nombre incalculable de places.

Son équipe réagit et reset ses systèmes électroniques, il repart à la chasse mais pointe maintenant à la 16ème place. C’est Fernando Alonso qui reprend les commandes du championnat pilote.

La FIA nous informe que Rubens Barrichello échoppe d’une pénalité pour avoir grillé le départ. Hamilton remonte même si on ne lui fait pas de cadeau, en revanche Webber qui était P5 abandonne.

Le premier à s’arrêter est Felipe Massa après seulement 20 tours, il repart avec des durs en P3. Dès le tour suivant, c’est Räikkönen qui s’arrête, il repart derrière Massa. Chez McLaren, c’est Alonso qui rentre en premier, Hamilton dans le même tour.

On tente un pari chez McLaren, Hamilton prend des pneus tendres pour un relais court et agressif. Nouvel accrochage, c’est entre Sutil et Davidson, le pilote allemand est venu harponner la Super Aguri, les commissaires enquêtent.

Alors que Nakajima rentre dans son stand et renverse ses mécaniciens, Robert Kubica s’offre un très joli dépassement sur Fernando Alonso. Räikkönen devient donc virtuel leader du championnat.

Hamilton rentre une nouvelle fois aux stands pour passer des durs, attaque maximum pour l’anglais. Décidément ce week-end n’est pas pour Renault, Kovalainen écrase violemment sa monoplace, c’est la première fois qu’il abandonne en Grand Prix.

La deuxième salve des ravitaillements se fait tranquillement et Kimi Räikkönen prend logiquement la P1. Hamilton revient sur Trulli pour s’emparer de la P7, mais doit-il ravitailler encore une fois ? Là est toute la question !

Oui il s’arrête pour la troisième fois, et on ne voit donc pas qui pourrait maintenant déloger Räikkönen de la place de champion du monde. Cependant Hamilton ne désespère pas, il attaque comme un fou et enregistre le meilleur tour en course.

La danse des dépassements anime le Grand Prix, Rosberg se jette sur Heidfeld et le dépasse, mais Kubica en profite et double les deux allemands. De même, Nakajima tente de passer Coulthard mais les deux voitures se touchent.

Trulli est aux stands, ce qui permet à Hamilton d’être P7, il reste sept tours et l’anglais doit être en P5 pour être champion. Le duel fait rage entre Kubica et Rosberg pour la quatrième place, cette saison aura vraiment était passionnante.

Voilà, c’est maintenant terminé et c’est Kimi Räikkönen qui est champion du monde 2007 après une saison palpitante mêlée de belles victoires, d’affaire d’espionnage… Hamilton prend la deuxième place du championnat et Alonso la troisième.

En ce qui concerne la course, c’est Massa qui est P2, Alonso P3, et Rosberg est 4ème. Rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle saison où avec l’absence de l’antipatinage, des Grands Prix nocturnes et des jeunes pilotes très prometteurs, on ne risque pas de s’ennuyer !

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Rubens Barrichello , Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Felipe Massa , Robert Kubica
Équipes McLaren
Type d'article Actualités