Le retour du GP de France en 2018
Dossier

Le retour du GP de France en 2018

GP de France - "Le tracé le plus intéressant pour le spectacle"

partages
commentaires
GP de France -
Par : Basile Davoine
19 déc. 2016 à 10:00

Pour son retour sur le tracé Paul Ricard, le Grand Prix de France utilisera en 2018 la chicane Nord dans la ligne droite du Mistral. La direction du circuit explique l'évidence de ce choix.

L'ambiance au Circuit Paul Ricard
Le circuit du GP de France F1, zoom sur la Chicane Nord
Pascal Wehrlein, Mercedes AMG F1 W06 Hybrid avec des pneus Pirelli 2017
Les habillages de la conférence de presse du Grand Prix de France
Vue aérienne du Circuit Paul Ricard
Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB11
Les habillages de la conférence de presse du Grand Prix de France
Christian Estrosi, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur s'exprime
Vue aérienne du Circuit Paul Ricard

Quelques jours après l'annonce du retour du Grand Prix de France dès 2018, le circuit Paul Ricard avait confirmé le tracé qui sera utilisé pour l'épreuve. Il s'agira de la version développant 5,842 kilomètres et utilisant la chicane Nord dans la ligne droite du Mistral

Directeur du circuit varois, Stéphane Clair explique pourquoi ce tracé a été choisi parmi les diverses options disponibles et classées Grade 1 par la FIA ; un statut impératif pour pouvoir faire courir des F1. Conserver la ligne droite dans son intégralité aurait eu un intérêt moindre pour le spectacle, tandis que le passage par la chicane offrira une opportunité supplémentaire de dépassement tout en faisant de la courbe de Signes le virage potentiellement le plus rapide du calendrier. 

"On a plusieurs tracés possibles en Grade 1, on en a des plus courts, il y a beaucoup de solutions", rappelle Stéphane Clair à Motorsport.com. "Ça nous semble être aujourd'hui le tracé le plus intéressant pour le spectacle. Garder la ligne droite dans sa longueur totale n'a pas de sens, aucun intérêt pour la Formule 1, puisqu'en quelques secondes, les voitures sont à fond. Ce n'est donc pas la peine de les garder à vitesse maxi sur toute la ligne droite, ça n'a pas d'intérêt pour le spectacle, ni pour le pilotage."

"En revanche, utiliser la chicane permet de créer une nouvelle occasion de se dépasser, et un gros freinage, donc du spectacle. C'est plutôt ça qu'on a visé, sachant que, de toute façon, en repartant de la chicane, ils seront à plein régime dans la courbe de Signes, ce qui en fera sans doute le virage le plus rapide du championnat."

Un choix logique

Opter pour la chicane Nord s'est fait naturellement, suite aux échanges de longue date qui ont pu avoir lieu avec les acteurs du paddock F1. Rien n'est fermé pour l'avenir si jamais des évolutions réglementaires ou techniques se présentent dans la catégorie reine, mais il s'agit actuellement d'une option évidente et incontestable. 

"C'est une discussion que l'on a eue il y a très longtemps avec le monde de la F1, c'est le tracé le plus logique qui soit", insiste Stéphane Clair. "Après, s'il y a des contraintes particulières en 2018 par rapport au règlement, par rapport à des zones DRS, par rapport à des idées, on écoutera volontiers les contraintes. Mais c'est le circuit qui se prête le plus à la Formule 1. On reçoit très régulièrement les F1, ce n'est pas du tout le tracé qu'ils utilisent aujourd'hui en essais, parce qu'ils n'ont pas besoin d'autant de longueur, mais pour un Grand Prix, on trouve ça plutôt intéressant."

Article suivant
Le duo Pérez/Hülkenberg, clé de la réussite de Force India

Article précédent

Le duo Pérez/Hülkenberg, clé de la réussite de Force India

Article suivant

Mercedes - En 2018, Alonso et Vettel seront "sur le marché"

Mercedes - En 2018, Alonso et Vettel seront "sur le marché"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais au Paul Ricard en janvier
Lieu Circuit Paul Ricard
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités