GP d'Italie : ce qu'ont dit les pilotes

Retrouvez toutes les réactions des pilotes après le Grand Prix d'Italie disputé à Monza, et remporté par Lewis Hamilton.

GP d'Italie : ce qu'ont dit les pilotes

Vainqueur : Lewis Hamilton (Mercedes)

Vainqueur : Lewis Hamilton (Mercedes)
1/20

Photo de: Sutton Motorsport Images

"J'adore cet endroit en Italie, et j'adore la passion des fans. Les fans de Ferrari sont fantastiques. Cette énergie, on ne la voit nulle part ailleurs, à part peut-être Silverstone."

"L'équipe a fait du très bon travail ce week-end, Valtteri et moi le leur devons. Le moteur Mercedes est assurément meilleur que le Ferrari, on l'a vu ce week-end !"

"Le départ a été un peu difficile parce qu'il n'y avait que peu d'adhérence, mais c'est un très bon résultat pour nous. Nous avons beaucoup de fans ici, j'en suis reconnaissant. L'équipe a essayé de tirer le meilleur de la voiture, comme Valtteri et moi. La voiture était fantastique, c'était un rêve à piloter."

2e : Valterri Bottas (Mercedes)

2e : Valterri Bottas (Mercedes)
2/20

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

"Il y avait trois voitures à dépasser au début ! Le départ a été très mauvais pour moi, beaucoup de patinage. La Ferrari est passée devant, et j'ai dû riposter. J'ai vite pris la deuxième place, et la voiture était très bien équilibrée, très solide. Nous étions rapides en ligne droite, c'est sûr, mais aussi dans tous les virages de la piste."

"C'est [Monza] un circuit unique, nous ne sommes pas forcément les plus rapides. Singapour sera une tout autre histoire. Nous avons réalisé un résultat parfait, bravo, mais maintenant, il faut apprendre de ce week-end pour être forts de nouveau à Singapour."

3e : Sebastian Vettel (Ferrari)

3e : Sebastian Vettel (Ferrari)
3/20

Photo de: Sutton Motorsport Images

"Je suis encore submergé par la cérémonie du podium. Je pense que la puissance des fans est incroyable, ils sont si nombreux pour Ferrari. C'était une journée difficile avec un départ difficile, je n'ai pas réussi à suivre Kimi et Valtteri donc j'ai dû attendre pour progresser. Je n'avais pas le rythme pour rattraper les Mercedes. En fin de course, j'étais en difficulté, car je suis sorti au premier virage et je crois que j'ai cassé quelque chose sur ma voiture. Dans l'ensemble, on pourrait dire que c'est une mauvaise journée, mais je sais que l'équipe est sur la bonne voie, et il y a beaucoup de choses qui vont s'améliorer. Dans l'ensemble, c'est génial de voir où nous nous trouvons. Je ne suis pas inquiet. Le week-end a été difficile dans l'ensemble, mais nous avons les bonnes personnes derrière nous."

4e : Daniel Ricciardo (Red Bull Racing)

4e : Daniel Ricciardo (Red Bull Racing)
4/20

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

"On revenait sur le podium, on rattrapait Seb [Vettel] à une seconde au tour à un moment, mais il a pu reprendre un peu le rythme je pense, alors que j'utilisais tout ce que j'avais dans les pneus. C'est un peu comme la course de 2014, on a dépassé dans le peloton et on a créé quelques moments forts. Kimi [Räikkönen] a piloté de manière propre, mais j'aurais fait ça sur n'importe quel autre pilote ! Quand vous revenez dans le peloton vous ne vous inquiétez pas de qui vous affrontez. Je suis content de l'avoir réussi."

"Le premier relais s'est mieux passé que prévu. Je pense que j'ai eu des contacts dans les premières chicanes, et les pneus ne me semblaient pas très bons. Une fois qu'on a eu de l'air frais, on avait un bon rythme et on a pu faire l'overcut."

5e : Kimi Räikkönen (Ferrari)

5e : Kimi Räikkönen (Ferrari)
5/20

Photo de: Andrew Hone / Motorsport Images

"Les premiers tours n'étaient pas trop mal, mais j'ai ensuite rencontré beaucoup de difficultés dans les virages. Il nous a fallu un moment avant de pouvoir dépasser quelques gars, ça a été une journée difficile. Dans l'ensemble, le week-end n'a pas été facile. Certains tours avaient l'air meilleurs, mais la plupart du temps, nous manquions d'adhérence et de rythme pour faire quoi que ce soit."

"Il y a des circuits où nous manquons de vitesse et d'autres où nous sommes compétitifs. Il y a des endroits où nous sommes forts, et d'autres où nous ne le sommes finalement pas tant que ça. Nous devons essayer d'améliorer les domaines où nous n'arrivons pas à égaler les résultats."

6e : Esteban Ocon (Force India)

6e : Esteban Ocon (Force India)
6/20

Photo de: Alessio Morgese

"On ne pouvait pas faire grand-chose de plus aujourd’hui. Sixième, c’est quand même de gros points pour l’équipe. On a gardé les Ferrari longtemps derrière en étant troisième, jusqu’au moment où ils sont passés. Les Red Bull étaient plus rapides que nous. Dans les stands Ricciardo m’a doublé."

"Même les Williams étaient plus rapides que nous mais j’ai réussi à les garder derrière. Je pense que sixième c’est quand même un bon résultat en voyant la vitesse que l’on avait."

"C’est pas fini la saison ! À la régulière normalement une Force India ne peut pas être troisième en qualifs, et puis on ne peut pas tricher, mais on était troisième. À voir pour le reste de la saison : je veux mon podium, je ne l’ai pas encore eu."

7e : Lance Stroll (Williams)

7e : Lance Stroll (Williams)
7/20

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

"C'était bon, ça aurait pu être mieux, il y a eu des moments qui n'étaient pas parfaits. Au départ, Lewis [Hamilton] a pris un mauvais envol, ce que je ne voulais pas, et j'ai dû laisser une place à Esteban [Ocon]. Notre rythme n'était pas mauvais, on se battait contre lui. C'est dommage pour l'arrêt au stand, d'habitude on est très bon, 2"1, 2"2, mais là 4"4. J'avais un plat à la fin, que j'ai dû amener à l'arrivée, c'est pour ça que j'ai dû me défendre contre Felipe mais je termine septième au final. On s'est un peu touchés avec Felipe d'ailleurs. C'était un très léger contact, mais je ne pouvais pas voir grand-chose à cause de mon énorme plat."

8e : Felipe Massa (Williams)

8e : Felipe Massa (Williams)
8/20

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

"On s'est touché dans le deuxième virage avec Sergio [Pérez]. Il était à l'extérieur et il n'y avait pas de place, mais ce n'était rien de sérieux. Ensuite, Max a essayé de me passer à l'extérieur de la première chicane, il n'avait pas de place donc je ne vois pas pourquoi il n'a pas ralenti et tenté ailleurs. Il a endommagé sa voiture au final, c'est ce qui s'est passé aujourd'hui. On s'est touchés avec mon équipier aussi, mais rien ne s'est passé, ça va. C'était une bonne course pour les deux voitures, et des points, c'est important. Ça aurait été parfait de finir devant Ocon, mais malheureusement ce n'était pas possible. On doit être content du résultat quand même."

9e : Sergio Pérez (Force India)

9e : Sergio Pérez (Force India)
9/20

Photo de: Alessio Morgese

"Avant toute chose, je veux remercier mon équipe pour le travail incroyable qu'ils ont fait en changeant la boîte de vitesses de ma voiture avant la course. C'était un week-end difficile pour nous, quand on prend en compte les complications de vendredi et la manière dont nous avons raté la Q3. Cela nous a rendu la course difficile. La voiture était bonne et j'étais solide dans le premier relais, malgré quelques dégâts récoltés au deuxième virage. Les choses sont devenues plus difficiles après l'arrêt au stand. Nous avons connu un arrêt trop lent et nous nous sommes retrouvés coincés dans le trafic. Je pense que j'ai perdu une paire de secondes et c'est ce qui a fait la différence entre les Williams et nous. Nous avons tout donné pour les rattraper, mais il nous a manqué quelques tours pour les doubler. Peut-être qu'avec deux tours supplémentaires j'aurais pu le faire, mais c'est la course. Même si j'attendais un peu plus, nous avons assure quelques points et je suis satisfait de ce résultat."

10e : Max Verstappen (Red Bull Racing)

10e : Max Verstappen (Red Bull Racing)
10/20

Photo de: Sutton Motorsport Images

"Les moments-clés ? Ma course s'est finie après trois tours, globalement. On a démarré en pneus tendres, j'ai eu une crevaison et j'ai dû faire deux arrêts. Mais que voulez-vous faire ? J'ai réalisé une course plutôt bonne, c'est déjà ça. Je ne pense pas qu'il y ait eu un incident avec Magnussen, et je m'en fiche. Daniel [Ricciardo] a terminé quatrième donc je pense que la voiture fonctionnait très bien. On espère qu'à Singapour on pourra se battre pour le podium."

11e : Kevin Magnussen (Haas F1 Team)

11e : Kevin Magnussen (Haas F1 Team)
11/20

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

"Je suis contrarié, uniquement parce qu'il n'y a pas eu de pénalité. C'était un cas ou quelqu'un a été poussé en dehors de la piste. C'est la course, des choses se passent, mais la pénalité devrait au moins être la même pour tout le monde, c'est mon avis. C'était au freinage. Il ne m'a pas laissé suffisamment de place, donc je suis allé dans l'herbe et j'ai raté le virage. Je suis passé dans la zone de dégagement, sinon c'était terminé pour moi, je serais allé dans les graviers ou dans le mur."

"Je n'avais pas une grande chance de le redoubler dans ce virage, donc il n'y avait aucune raison pour lui de ne pas me laisser la place. Peut-être qu'il a juste mal jugé, mais mon avis c'est que les pénalités devraient être les mêmes pour tout le monde. La onzième place est probablement le meilleur résultat que nous pouvions faire, mais c'est toujours énervant quand on est dans les points pendant toute la course et que l'on en sort à la fin. Cependant, nous n'étions pas assez rapides."

12e : Daniil Kvyat (Toro Rosso)

12e : Daniil Kvyat (Toro Rosso)
12/20

Photo de: Alessio Morgese

"Même McLaren était plus rapide que nous. Je crois qu'ils étaient très forts. Je pense qu'ils avaient davantage mis l'accent sur les virages avec leurs réglages, donc je pouvais rester plus proche et c'était plus dur pour lui [Vandoorne], mais dans la Parabolica, il était si proche qu'il pouvait me suivre et je devais fermer la trajectoire à chaque tour. Ce n'était pas facile. C'est un peu alarmant si McLaren peut nous suivre sur ce type de circuit. Il y a beaucoup à faire, et nous devons commencer à travailler sur le développement des points forts de la voiture."

13e : Nico Hülkenberg (Renault)

13e : Nico Hülkenberg (Renault)
13/20

Photo de: Alessio Morgese

"Malheureusement, nous n’avons pas été en mesure de rentrer dans les points aujourd’hui et nous avons éprouvé certaines difficultés en course. Comme nous l’avions anticipé, nous manquions de vitesse de pointe et nous ne pouvions pas lutter avec les voitures devant. J’étais également en délicatesse avec la balance de la voiture : globalement, c’était une course difficile. Cela dit, je pense que nous ne devons pas nous affoler après notre performance du jour. Nous devons nous tourner vers Singapour et nous concentrer dès maintenant sur le prochain Grand Prix."

14e : Carlos Sainz (Toro Rosso)

14e : Carlos Sainz (Toro Rosso)
14/20

Photo de: Alessio Morgese

"Nous avions beaucoup moins d'appui que nos concurrents pour essayer de compenser le déficit de puissance. Nous étions aussi vraiment plus rapides que les Renault dans les lignes droites, mais beaucoup plus lents qu'eux dans les virages. Si nous avions pris le départ dans le top 10, avec notre pointe de vitesse nous aurions peut-être pu rester devant eux, mais en partant 15e, quand on n'a pas le rythme pour remonter, c'est impossible."

15e : Romain Grosjean (Haas F1 Team)

15e : Romain Grosjean (Haas F1 Team)
15/20

Photo de: Alessio Morgese

"Il y a eu le contact au départ. Après, la course était fortement endommagée. De toute façon, en partant dernier ça allait être compliqué. Je crois que le rythme était pas mauvais, on a essayé plusieurs choses sur la voiture. On a regardé comment ça se comportait en supertendres, un pneu avec lequel on a plus de mal. Après, avec le changement d’aileron, c’était mort. On va pouvoir garder un bon rythme. On était pas mal ce week-end. C’est juste dommage d’avoir eu cet incident hier."

16e : Pascal Wehrlein (Sauber)

16e : Pascal Wehrlein (Sauber)
16/20

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

"J’ai fait de mon mieux aujourd’hui. Nous savions que cette course serait difficile pour nous. Mais l’écurie, dans son intégralité, a effectué du bon travail tout au long de ce week-end. Je m’impatiente de me rendre à Singapour désormais. C’est une course que j’apprécie particulièrement et j’espère que nous serons plus compétitifs là-bas."

Abandon : Fernando Alonso (McLaren-Honda)

Abandon : Fernando Alonso (McLaren-Honda)
17/20

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

"Quelques uns des dirigeants étaient là et malheureusement on n'a pas pu revenir avec un bon résultat, on espère pouvoir faire mieux la prochaine fois pour eux. Je pense que ce n'était pas digne des standards de la F1, quand une voiture loupe la chicane et l'autre non, il n'y a pas d'interprétation, mais peut-être que les gars de la FIA ne regardaient pas la télévision aujourd'hui."

"C'est une semaine importante pour McLaren, pour prendre des décisions, et on espère connaître des infos avant Singapour et les commenter là-bas. Pour mon futur j'espère pouvoir prendre une décision encore en septembre."

Abandon : Marcus Ericsson (Sauber)

Abandon : Marcus Ericsson (Sauber)
18/20

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

"Ce fut un bon départ de course depuis le milieu de la grille. J’ai eu de belles confrontations, mais plus on avançait dans la course plus nous luttions pour conserver le rythme de nos concurrents devant. Nous savions que ce type de circuit serait difficile pour nous. J’ai quelque peu endommagé ma voiture en début de course. Ce fut assez compliqué de piloter la voiture dans de telles conditions, ce ne fut donc pas la meilleure course pour moi. Nous devons nous regrouper et revenir plus fort à Singapour dans deux semaines."

Abandon : Stoffel Vandoorne (McLaren-Honda)

Abandon : Stoffel Vandoorne (McLaren-Honda)
19/20

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

"Rencontrer un problème de plus pendant une course qui se passait très bien, c'est évidemment frustrant. J'espère que ce sera mieux à Singapour. C'est assez difficile de tirer quelque chose de positif d'un week-end comme ça. De mon côté, c'était un week-end positif au niveau de mon pilotage et de mes performances, c'était très solides. Les dernières courses ont été bonnes pour moi, en fait. C'est juste dommage d'abandonner à nouveau, et de ne pas être récompensé. Mais nous devons aller de l'avant. J'imagine qu'il est possible pour moi d'avoir une nouvelle pénalité à Singapour, même si nous ne savons pas encore quel était le problème."

Abandon : Jolyon Palmer (Renault)

Abandon : Jolyon Palmer (Renault)
20/20

Photo de: Alessio Morgese

"Notre stratégie était prometteuse et j’ai apprécié ma progression au sein de la hiérarchie cet après-midi. Cela n’allait pas être notre meilleure course, mais il y avait le potentiel pour un résultat décent. Malheureusement, une défaillance sur un composant de la transmission m’a forcé à abandonner par précaution. C’est dommage car je pense que j’aurais eu un bon rythme avec les Super-tendres en fin de course."
partages
commentaires
Force India défend les pénalités au nom de l'équité

Article précédent

Force India défend les pénalités au nom de l'équité

Article suivant

Stats - Hamilton premier à doubler la mise en 2017

Stats - Hamilton premier à doubler la mise en 2017
Charger les commentaires
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021