Le GP de Monaco s'ouvre à 7500 spectateurs, y compris étrangers

Les autorités monégasques ont officialisé l'accueil du public pour le Grand Prix de Monaco de Formule 1 ainsi que pour l'E-Prix de Formule E.

Le GP de Monaco s'ouvre à 7500 spectateurs, y compris étrangers

Le gouvernement de Monaco a officialisé les mesures qui seront en vigueur pour les deux prochaines épreuves devant se dérouler en Principauté ce mois-ci. La décision était très attendue pour permettre aux organisateurs de mettre en place l'accueil du public dans le contexte de pandémie de COVID-19 qui frappe depuis plus d'un an. 

Alors que le Grand Prix Historique s'est déroulé il y a dix jours sur le Rocher, les rues monégasques doivent désormais être le théâtre de l'E-Prix de Formule E le samedi 8 mai puis du Grand Prix de Formule 1 le week-end du 23 mai. Les annonces gouvernementales ont permis de préciser les jauges tolérées, les conditions d'accès et les protocoles sanitaires à respecter. 

Lire aussi :

Concernant la quatrième édition de l'E-Prix de Monaco, les billets seront gratuits et la capacité d'accueil sera limitée à un tiers des places assises, soit 6500 personnes en tribune. L'accès sera strictement limité aux résidents, aux scolaires, étudiants et salariés de la Principauté, ainsi qu'aux personnes séjournant dans un hôtel de Monaco, et aux personnes bénéficiant d'une invitation délivrée par l'ACM. Le tout s'articulera autour de mesures sanitaires telles que la distanciation physique, les tests PCR, le port du masque et l'hygiène des mains. 

Le Grand Prix F1 est sauvé

Pour le Grand Prix de Formule 1, qui accueillera un plateau riche de trois catégories annexes, le gouvernement a opté pour un assouplissement par rapport à ce qui était initialement envisagé. Ainsi la jauge sera réhaussée à 7500 personnes par rapport à l'E-Prix. Surtout, l'accueil ne sera pas aussi restreint que pour la Formule E et pourra s'étendre à des spectateurs étrangers, sous réserve toutefois que ceux-ci présentent un test PCR négatif de moins de 72 heures. 

Les 7500 personnes qui assisteront à l'événement dès les essais libres du jeudi seront là aussi répartis uniquement dans les tribunes, en place assise, avec une tarification normale de la billetterie. La journée du vendredi, lors de laquelle la Formule 1 ne roule pas, ne sera ouverte qu'à 3000 personnes réparties en deux tribunes seulement, avec accès gratuit. 

"Il est à la fois important qu'il se tienne avec une participation minimale du public et dans des conditions sanitaires incontestables", a rappelé au sujet du Grand Prix de Monaco le ministre d'État Pierre Partout, dans des propos relayés par l'AFP. "Nous sommes tous attachés à ce qu'il se déroule dans les meilleures conditions possibles, à la fois pour ce qu'il représente sur le plan économique, notamment dans le domaine de l'hôtellerie-restauration, mais également pour l'image de la Principauté."

Lundi, les organisateurs du Grand Prix d'Espagne ont annoncé que 1000 spectateurs seraient accueillis en tribune le week-end prochain à Barcelone. 

partages
commentaires
Kubica sur le pont avec Alfa Romeo à Barcelone

Article précédent

Kubica sur le pont avec Alfa Romeo à Barcelone

Article suivant

Pénalité de Mazepin : Haas doit mieux communiquer

Pénalité de Mazepin : Haas doit mieux communiquer
Charger les commentaires
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021