Le GP de Monaco va changer de format en 2022

Le PDG de la F1, Stefano Domenicali, a confirmé que le Grand Prix de Monaco se déroulerait à partir de 2022 selon le format habituel des épreuves de la discipline, à savoir sur trois jours.

Le GP de Monaco va changer de format en 2022
Charger le lecteur audio

Traditionnellement, le Grand Prix de Monaco est la seule épreuve du calendrier de la Formule 1 à se dérouler sur quatre jours, du jeudi au dimanche, et non sur trois journées, du vendredi au dimanche, comme l'ensemble des autres courses.

La tradition des deux premières séances d'essais libres le jeudi remonte aux origines de l'épreuve dans le cadre du Championnat du monde de F1, alors organisée le week-end de l'Ascension 1950. Les dirigeants de l'épreuve ont alors profité du jeudi férié rallongeant le week-end pour débuter le GP avant de faire relâche en rouvrant la ville à la circulation le vendredi et ainsi faire profiter aux commerçants locaux d'un afflux de touristes bienvenu. Cette habitude a été par la suite maintenue, même quand la course ne tombait pas le week-end de l'Ascension.

Toutefois, cette tradition, qui a par ailleurs en partie été remise en cause par l'organisation d'essais GP2/F2 le vendredi matin, va disparaître dès l'année prochaine. Le calendrier 2023, qui doit être révélé à la mi-octobre et ratifié par le Conseil Mondial du Sport Automobile, fera en effet du GP de Monaco une course sur trois jours débutant le vendredi.

La raison derrière cela, outre l'alignement sur le standard de la discipline, est que l'arrivée au programme du Grand Prix de Miami en mai va contraindre les instances à organiser les courses d'Espagne et de Monaco à la suite. Passer à un GP sur trois jours allège donc la contrainte logistique.

"Monaco sera sur trois jours, sans délai", a déclaré le patron de la F1, Stefano Domenicali, dans une interview accordée à CNN. "Donc [ce sera] vendredi, samedi et dimanche au lieu de jeudi, un trou, puis samedi et dimanche. Oui, c'est le changement que nous allons introduire l'année prochaine."

Il est à noter qu'en MotoGP, le Grand Prix des Pays-Bas, épreuve emblématique du Championnat du monde de vitesse moto qui se tenait traditionnellement du jeudi au samedi sur le tracé d'Assen pour des raisons religieuses, est passé au format standard du vendredi au dimanche en 2016. L'objectif était alors d'attirer plus de spectateurs et d'exposition, et donc de revenus, pour renforcer sa position au calendrier de la discipline.

Lire aussi :

Par ailleurs, l'Italien a confirmé qu'un calendrier de 23 dates était à nouveau prévu, comme initialement en 2021 avant que les difficultés liées à la pandémie de COVID-19 n'oblige la discipline à passer à 22 épreuves. Et parmi ces courses, le Grand Prix de France sera bien présent alors que des rumeurs laissaient dernièrement entendre que la course du Castellet était menacée.

La volonté affichée est également de terminer la campagne plus tôt qu'en 2021, qui s'achèvera le 12 décembre prochain à Abu Dhabi. "Le plan est d'avoir 23 courses. Nous allons annoncer le calendrier lors du Conseil Mondial, le 15 octobre. L'idée est de terminer plus tôt que ce que cette année."

La question qui se pose est évidemment de savoir ce qu'il adviendra du format sprint, testé sur trois Grands Prix cette saison et qui devrait être étendu l'année prochaine, avec potentiellement un changement de format. "C'est un plus parce que tout d'abord, nous donnons aux gens quelque chose de nouveau chaque jour, aux médias, aux personnes qui viennent au circuit", a déclaré Domenicali sur le sujet. "Pour l'intérêt et la préparation des équipes, de notre point de vue, plus les courses sont imprévisibles, meilleures elles sont."

Quant à 2021, le calendrier de la fin de campagne devrait être prochainement finalisé avec l'annonce de la date réservée à une course au Moyen Orient le 21 novembre.

partages
commentaires
Honda livre des détails sur l'évolution moteur de Spa
Article précédent

Honda livre des détails sur l'évolution moteur de Spa

Article suivant

Ferrari met à jour son moteur, Leclerc pénalisé

Ferrari met à jour son moteur, Leclerc pénalisé
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021