Au Qatar, les pilotes et équipes de F1 avanceront dans l'inconnu

Selon Stefano Domenicali, PDG de la F1, le manque de connaissance des équipes et des pilotes à propos du circuit de Losail créera du spectacle lors du premier Grand Prix du Qatar de Formule 1.

Au Qatar, les pilotes et équipes de F1 avanceront dans l'inconnu

À la fin du mois de novembre, la Formule 1 organisera le tout premier Grand Prix du Qatar de son histoire, sur le circuit de Losail. Le pays du Golfe Persique s'est lié au Championnat du monde jusqu'en 2032 et devrait, dès 2023, déménager sa course dans sa capitale, à Doha.

Le circuit de Losail a ouvert ses portes en 2004 et depuis lors, il a accueilli chaque année (à l'exception de la saison 2020 impactée par la pandémie de COVID-19) le Grand Prix MotoGP du Qatar. Très peu de courses de monoplaces se sont produites à Losail et un seul pilote de la grille F1 y a posé ses roues : Sergio Pérez, lors de la saison 2008-09 du GP2 Asia.

Les équipes n'ont donc aucune donnée sur cette piste et elles ne disposeront que de très peu de temps pour en accumuler sur leurs simulateurs. Stefano Domenicali, PDG de la F1, s'attend donc à ce que le week-end qatari soit particulièrement agité.

"Je suis sûr que ce sera un évènement palpitant parce, comme vous pouvez l'imaginer, la F1 se rendra [à Losail] pour la première fois", a commenté l'Italien. "Il n'y a eu aucun test, pas même pour les pneus. Donc je suis certain que dès les premières minutes [du week-end], il y aura beaucoup d'action en piste. Ce sera, encore une fois cette saison, une course folle."

Depuis 2008, le MotoGP court de nuit à Losail. La F1 suivra cet exemple, Domenicali justifiant ce choix en s'appuyant sur les autres Grands Prix de la région – Bahreïn, Abu Dhabi et, prochainement, Djeddah – qui se tiennent également de nuit.

"Une course de nuit sera sans aucun doute la meilleure expérience pour les fans de F1. Nous savons déjà quel est le cadre lors de la course de MotoGP", a ajouté le PDG de la F1. "Nous avons déjà des courses de nuit [...] qui donnent des événements uniques dans ces lieux spéciaux, comme la finale d'Abu Dhabi. Donc [le GP du Qatar] viendra s'ajouter au spectacle de la F1 et ce sera un moment incroyable."

Lire aussi :

Domenicali a également précisé que l'ajout du Grand Prix du Qatar au calendrier à la place du Grand Prix d'Australie était la preuve de la bonne gestion de la crise sanitaire par la F1, qui a été en mesure de mettre en place un calendrier de 22 épreuves sur plusieurs continents en dépit des annulations de l'Australie, de la Chine, du Canada, de Singapour et du Japon.

"La F1 a montré comment réagir à la situation du COVID dans le monde", a déclaré Domenicali. "Nous avons pu confectionner un calendrier de 22 courses cette année, soit le plus grand nombre de courses de F1, ce qui montre la force du système et des relations dans le monde."

"Organiser un évènement n'est pas simple. Nous déplaçons de nombreuses personnes, nous parlons à des gouvernements au sujet de protocoles. Pouvoir ajuster notre calendrier sans perdre de rythme a été exceptionnel. Dans ce contexte, nous avons pu trouver rapidement des solutions lorsqu'une date était annulée."

partages
commentaires
Hamilton n'aurait rien contre une Mercedes argentée
Article précédent

Hamilton n'aurait rien contre une Mercedes argentée

Article suivant

La F1 et la FIA envisagent de flexibiliser les horaires

La F1 et la FIA envisagent de flexibiliser les horaires
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021