Un double Grand Prix à Sotchi n'est pas exclu

Les organisateurs du Grand Prix de Russie confirment qu'ils étudient la possibilité d'accueillir deux courses de Formule 1 à l'automne.

Un double Grand Prix à Sotchi n'est pas exclu
Charger le lecteur audio

La Formule 1 a publié en début de semaine un calendrier officiel de huit Grands Prix européens à huis clos pour l'été, mais les efforts se poursuivent afin de le compléter. Au-delà de la date du 6 septembre, qui verra le paddock poser ses valises à Monza, rien n'est arrêté mais l'objectif est de rejoindre l'Asie ainsi que le continent américain à l'automne, puis le Moyen-Orient en novembre et décembre. 

Entre ces deux périodes, la possibilité de rester en Europe ou à proximité est sérieusement étudiée. Après les nombreux reports et annulations du début d'année en raison de la pandémie de COVID-19, la F1 cherche à assurer l'organisation d'un maximum de courses pour garantir la viabilité sportive mais aussi financière de la saison 2020. Plusieurs options sont sur la table et aucune n'est tranchée. Comme nous l'indiquions mardi, l'une des possibilités serait de rester une semaine de plus en Italie début septembre et d'aller courir un Grand Prix sur le circuit du Mugello. On sait également que des discussions existent avec Hockenheim pour éventuellement trouver un point de chute en Allemagne. 

Lire aussi :

Rien n'est encore certain pour le Grand Prix de Singapour, prévu le 20 septembre, compte tenu de la difficulté à faire bouger cette date puisque le circuit de Marina Bay est intégralement urbain. En revanche, la F1 doit – selon le calendrier originel de la saison 2020 – se rendre la semaine suivante à Sotchi et les infrastructures existantes autour du parc olympique en font un lieu attrayant car il facilite la mise en place du protocole sanitaire draconien défini pour la reprise. 

À ce titre, l'idée d'y rester pour deux week-ends est là aussi à l'étude, ce que confirment les organisateurs de la manche russe. "Nous travaillons actuellement avec nos collègues de la Formule 1 sur diverses options pour l'organisation du Grand Prix de Russie", fait savoir à Motorsport.com un porte-parole de Rosgonki, promoteur de l'épreuve. "Cela s'applique à la fois au format du week-end et au nombre de courses. Si nécessaire, nous n'excluons pas la possibilité de deux Grands Prix. Sotchi a des infrastructures excellentes et modernes que nos partenaires apprécient, et l'équipe d'organisation est prête pour plusieurs week-ends de course."

Pour le moment, deux circuits accueilleront deux Grands Prix consécutifs : le Red Bull Ring au mois de juillet et Silverstone au mois d'août. Par ailleurs, toutes les possibilités sont envisagées pour certains week-ends de Grand Prix, avec un programme de roulage qui pourrait parfois se resserrer sur deux jours au lieu de trois. 

Propos recueillis par Oleg Karpov  

partages
commentaires
Racisme : Wolff heureux qu'Hamilton soit "en première ligne"
Article précédent

Racisme : Wolff heureux qu'Hamilton soit "en première ligne"

Article suivant

Mercedes organise deux jours d'essais à Silverstone

Mercedes organise deux jours d'essais à Silverstone
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021