Le GP de Turquie vise 100'000 spectateurs avec des billets à 3,40€ !

Les organisateurs du Grand Prix de Turquie ont décidé d'ouvrir leur épreuve au public et espèrent attirer 100'000 spectateurs pour le retour du circuit au calendrier F1 avec des billets à tarif très réduit.

Le GP de Turquie vise 100'000 spectateurs avec des billets à 3,40€ !

Le GP de Turquie est attendu sur l'Istanbul Park du 13 au 15 novembre prochains, le tracé ayant été ajouté ponctuellement à un calendrier 2020 particulier réalisé dans le cadre des contraintes inhérentes aux limitations liées à la pandémie de COVID-19. 

Lire aussi :

Les organisateurs ne savaient initialement pas si la course allait être organisée à huis clos ou avec présence de public. Mais ce mardi, Vural Ak, président du promoteur Intercity, a révélé en conférence de presse que non seulement des spectateurs étaient attendus mais en grand nombre. Le caractère ouvert du site devrait permettre, selon lui, d'en accueillir en toute sécurité 100'000 , soit la moitié de sa capacité.

Interrogé sur le risque d'un pic de COVID-19 qui obligerait à un changement de plan, Ak a expliqué que les protocoles mis en place devraient permettre d'éviter que la foule ne soit trop compacte. "Nous devons être prêts à tout", a-t-il déclaré. "Si l'épidémie s'aggrave, la course peut se faire sans spectateurs."

"Cependant, nous connaissons la capacité de cette piste. Environ 220'000 spectateurs peuvent suivre la course dans les tribunes et dans les zones ouvertes. Actuellement, pour des raisons de sécurité, si nous fermons certaines sections, environ 100'000 spectateurs pourront regarder la course en suivant les règles de distanciation sociale."

Lire aussi :

Peut-être plus étonnant encore que le nombre de personnes attendues, le prix des places, fixé à 30 lires turques par jour, soit 3,40 euros. Intercity assure vouloir avant tout réussir l'événement plutôt que maximiser ses profits. "La Formule 1 a normalement certaines normes et le prix des billets se situe à un certain niveau."

"Toutefois, nous, Intercity, ne cherchons pas à en tirer un avantage financier et le gouvernement nous a encouragés. Le prix des billets est de 30 TL par jour. Il sera de 90 TL au total pour les trois jours. Les billets seront mis en vente la semaine prochaine et nous pensons que les billets se vendront très rapidement."

Enfin, concernant les inquiétudes sur le circuit en lui-même, qui n'a plus accueilli la F1, là encore Ak se veut rassurant : "Un officiel est venu voir l'asphalte et les infrastructures et nous a félicités, en disant que presque tout était comme au premier jour."

"Cependant, à deux mois et demi de la date prévue, une équipe plus expérimentée viendra voir quelles améliorations doivent être apportées. Nous pouvons faire ça, car nous avons gardé la piste prête comme s'il y avait une course tous les jours."

Avec Abdullah Çelik et Jonathan Noble 

partages
commentaires

Voir aussi :

Roy Nissany à nouveau avec Williams en EL1 à Monza
Article précédent

Roy Nissany à nouveau avec Williams en EL1 à Monza

Article suivant

Sebastian Vettel ne voit pas son avenir ailleurs qu'en F1

Sebastian Vettel ne voit pas son avenir ailleurs qu'en F1
Charger les commentaires
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021