Encore trop tôt pour décider de l'avenir du GP des États-Unis

Le patron du Circuit of the Americas (COTA), Bobby Epstein, estime qu'il est trop tôt pour se prononcer sur le sort du Grand Prix des États-Unis de 2020 et n'est pas pressé de voir la F1 prendre une décision.

Encore trop tôt pour décider de l'avenir du GP des États-Unis

Même si cela n'a pas été officiellement annoncé, dans l'attente de la confirmation de la seconde partie du calendrier 2020 de F1, le GP des États-Unis est théoriquement prévu à sa date originale du 25 octobre. Cette épreuve pourrait être précédée par le GP du Canada, en lice pour le 11 octobre si un accord peut être trouvé avec les autorités locales, avant le Mexique le 1er novembre et le Brésil le 8 novembre. Là encore, sous réserve d'officialisation et d'en savoir un peu plus sur la suite de la campagne au-delà du GP d'Italie le 6 septembre.

La mise en place d'épreuves hors Europe est forcément plus compliquée en raison des voyages qu'elles impliquent et de leurs coûts. La Formule 1 souhaite l'organisation de ces Grands Prix long-courriers à la condition que des droits d'entrée soient payés, même si ces derniers ne devaient pas être au niveau habituel.

Lire aussi :

Le circuit d'Austin est dans une situation particulièrement difficile car la course est financée par l'État du Texas et ce soutien est dépendant des sommes dépensées par les fans qui visitent la région au moment de la course. De plus, l'État a récemment été victime d'une recrudescence du nombre de cas de COVID-19.

"Je ne sais pas si nous pouvons dire que la course aura lieu ou non", a déclaré Epstein à Motorsport.com"Une décision va être prise, mais elle n'a pas encore été prise. Je pense que la F1 fait tout pour avoir une course, si elle le peut. Nous n'avons pas besoin de faire pression pour avoir une réponse."

"Je compatis avec Chase [Carey], et toutes les choses qu'il doit mettre en balance, et j'ai confiance dans le fait qu'il va parvenir au plus grand nombre de destinations possible tout en évitant de bloquer les gens et les équipes et de ne pas pouvoir se rendre à la prochaine course, ou de devoir en annuler une à la dernière minute."

Selon Epstein, le COTA n'a pas besoin d'être averti longtemps à l'avance pour organiser un événement à huis clos. "Pour nous, il est facile d'organiser une course avec un préavis très court ; nous aurions probablement besoin de trois semaines. Nous sommes prêts, il suffit d'allumer les lumières. La F1 a des plans pour séparer les équipes et travailler avec un personnel limité."

"Faire venir du public demande plus de planification et plus de temps pour l'embauche et la préparation. Ils peuvent attendre jusqu'à la toute dernière minute pour décider s'ils veulent faire une course sans public chez nous, mais je ne pense pas qu'ils vont le faire. Je pense qu'ils vont bientôt prendre une décision, pas seulement en fonction d'Austin, mais aussi du Mexique et du Canada."

"Vous devez avoir confiance dans le fait qu'ils vont faire ce qui est dans l'intérêt à long terme de I'activité, et cette définition sera différente cette année par rapport à une année normale. Je pense que s'ils peuvent rester dans une zone limitée [l'Europe] et disputer toutes les courses, je soutiens cette idée. S'ils peuvent venir au Texas dans le cadre d'une tournée en Amérique du Nord, j'aimerais beaucoup."

Lire aussi :

Epstein reconnaît que l'aspect commercial est une question importante pour le COTA. "Nous ne sommes pas différents des autres promoteurs, nous devons obtenir ce qui fonctionne pour nous. Peut-être que les définitions de ce qui fonctionne sont différentes d'un lieu à l'autre. Mon intérêt est de voir la discipline bien se porter et rester en bonne santé, et nous sommes tous unis sur ce point. Si cela signifie ne pas avoir de course pendant un an sur notre circuit, alors l'objectif à long terme sera atteint."

"Si cela signifie qu'en tant que promoteurs, nous devons faire des sacrifices d'un point de vue financier, je pense que tout le monde est prêt à le faire. Cela dépend simplement de ce qui est réellement demandé et de ce qui peut être fait. Une chose que nous partageons tous, c'est l'intérêt commun de voir la F1 survivre à ce qui va être une année très difficile. Mais je pense que les fans le comprennent tous, et en tant que promoteur, je me rends compte des efforts qu'ils doivent faire et de ce qu'ils doivent endurer, j'apprécie ce qu'ils font. L'incertitude actuelle est acceptable."

Epstein affirme qu'il n'a pas évoqué la tenue du GP avec les autorités locales ou nationales : "En fait, je n'ai pas eu de conversations avec elles. Il n'y a aucune raison d'avoir de telles discussions avec elles pour le moment."

Avec Adam Cooper 

partages
commentaires
Brown craint une saison 2020 plus courte qu'espéré
Article précédent

Brown craint une saison 2020 plus courte qu'espéré

Article suivant

La rapidité du Red Bull Ring oblige à "être très précis"

La rapidité du Red Bull Ring oblige à "être très précis"
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021