GP2 - La malchance n'entame pas l'optimisme chez DAMS

La roulette monégasque a confirmé la série noire endurée par l'équipe double championne en titre

La roulette monégasque a confirmé la série noire endurée par l'équipe double championne en titre. En particulier pour Marcus Ericsson, victime impuissante d'un énorme "casino" au virage de Sainte-Dévote, lors de la première course. Stéphane Richelmi a sauvé quelques points, mais si la récolte est maigre, la performance incite à l'optimisme.

N'ayant pas trouvé les réglages parfaits et manquant donc un peu de confiance, les pilotes ont effectué des qualifications moyennes, alors qu'ils occupaient les premières lignes lors des rendez-vous précédents. Le système des deux groupes, particulier à Monaco, accentuait encore ce travers, Marcus partant de la 6ème ligne et Stéphane de la 9ème.

La première course n'aura duré que quelques centaines de mètres pour Marcus Ericsson, pris dans le carambolage déclenché au premier tour par Johnny Cecotto. Voiture trop endommagée, il ne pouvait repartir. Stéphane Richelmi réussissait à en sortir indemne et pouvait s'élancer au second départ en 6ème position. Mais, ayant changé de gommes un peu tôt, il ne pouvait résister en fin de course et se classait 9ème, ayant perdu la 8ème place - synonyme de pole pour la course sprint - lors du dernier tour. La deuxième manche était donc un chemin de croix pour Marcus, bloqué derrière des pilotes moins rapides et classé 18ème. Stéphane subissait un sort identique, mais parvenait à prendre le point de la 8ème place. Dans ces circonstances difficiles, les chronos permettaient donc de penser que la sortie du tunnel est proche.

François Sicard, Directeur Général : "Les sentiments sont encore mitigés à l'issue du week-end. Marcus est poursuivi par le manque de réussite. Sans être fautif, il a encore été éliminé par un accident. Stéphane a réalisé une très belle course sprint, très solide, rapide et constante. Mais nous n'avions peut-être pas des voitures aussi performantes que lors des dernières courses et cela n'a pas aidé les pilotes. Néanmoins, nous avons un petit break avant la prochaine manche, nous allons travailler très dur et je suis convaincu que nous réussirons à revenir aux avant-postes."

Marcus Ericsson : "La malchance a encore frappé ! C'est malheureusement la course, surtout ici à Monaco. Je n'ai rien pu faire dans le crash du départ en course 1 et évidemment, cela m'a aussi pénalisé pour la seconde puisque je suis resté bloqué derrière des voitures moins rapides. Mais nous allons continuer à travailler et je sais que l'équipe a les moyens de jouer les premiers rôles. Donc je reste confiant pour Silverstone."

Stéphane Richelmi : "Après des qualifications pas terribles, j'ai pu échapper au carnage du premier tour et repartir 6ème. Je devais normalement faire un premier relais long, mais nous avons dû anticiper mon arrêt et j'ai fait ensuite 33 tours avec les pneus de la qualification. A la fin, ils étaient cuits et je n'ai pas pu résister à Quaife-Hobbs dans le dernier tour. Pendant toute la course sprint, j'étais plus rapide que ceux qui me précédaient, mais il m'a été impossible de trouver l'ouverture. Je suis donc un peu déçu, mais avec la performance de la voiture, je suis certain que nous serons aux avant-postes en Angleterre."

[Communiqué de Dams]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Johnny Cecotto , Marcus Ericsson , Stéphane Richelmi
Équipes DAMS
Type d'article Actualités