GP3 - Bilan de la saison 2013 (1/2)

En 2013, le GP3 a fait évoluer sa monoplace

En 2013, le GP3 a fait évoluer sa monoplace. Plus puissante, dotée d’un moteur atmosphérique et d’un bruit prononcé, elle apportait la promesse de relever le niveau de la discipline. Rétrospective.

Barcelone

L’équipe Jenzer lance bien sa saison avec le premier meilleur temps des essais à Barcelone. Le coup d’envoi de la saison annonce déjà un favori pour le titre : Tio Ellinas. Dernier vainqueur 2012, le Chypriote récupère la pole position suite à la pénalisation de Kevin Korjus, auteur du meilleur temps au volant de la Koiranen GP mais qui doit reculer de dix places. Alex Fontana et Carlos Sainz connaissent le même sort : ils ont tous trois ignoré les drapeaux jaunes en essais.

La pole position amène la Marussia Manor Racing vers la première victoire de la saison. La physionomie de la course voit les pilotes adopter des rythmes différents et être plus performants soit en début de course, soit lors des derniers tours. Patric Niederhauser concède la victoire malgré des attaques appuyées sur le leader. Le podium est complété par Conor Daly, dans une course où les pneumatiques Pirelli se sont avérés très efficaces pour dynamiser le spectacle.

Course 2 oblige, la grille inversée offre la pole au huitième classé du samedi. Mais c’est Aaro Vainio qui tire le meilleur de la course en allant s’imposer devant son coéquipier Kevin Korjus, poleman. Après avoir plongé au classement la veille, les deux MW Arden de Daniil Kvyat et Carlos Sainz animent le peloton et tentent de remonter tant bien que mal après la dégringolade du samedi. Au terme de la course, Koiranen GP accorde un visa sur le podium à la Jenzer de Patric Niederhauser, qui termine devant Tio Ellinas et les deux ART Grand Prix de Conor Daly et Jack Harvey. Valence Lors du deuxième meeting de Valence (effectué indépendamment de la F1 et du GP2, en standalone), la saison est toujours ouverte. Les pilotes ont profité d’essais au Hungaroring pour s’acclimater avec leur nouvelle monture. Kevin Korjus signe le meilleur temps en essais, mais c’est le plus expérimenté Conor Daly qui décroche la pole. L’écart est serré avec le jeune russe Daniil Kvyat, qui prend l’ascendant sur son coéquipier Carlos Sainz, huitième. En revanche, le classement est perturbé par deux drapeaux rouges lors de la séance. Embêtant lors d’un tour rapide… ART Grand Prix est en forme : Facu Regalia est troisième devant un duo Koiranen GP composé d’Aaro Vainio (prétendant au titre en 2012) et de Kevin Korjus. En course, l’expérience de Conor Daly lui permet de dominer son sujet. L’Américain est d’ailleurs suivi par son coéquipier argentin Facu Regalia et le rapide Kevin Korjus. Daniil Kvyat doit échouer au pied du podium. L'Américain s'amuse même avec quelques doughnuts pour célébrer son succès. Robert Visoiu décroche la première victoire 2013 de MW Arden lors de la deuxième course. Il part d’ailleurs en pole devant des pilotes aux dents longues : Aaro Vainio, Tio Ellinas et Carlos Sainz. L’Espagnol déborde rapidement le Chypriote, qui reste au contact de la MW Arden. Robert Visoiu est plus tranquille en tête puisqu’il se détache de la concurrence. Même s’il ne termine pas sur le podium, Tio Ellinas part de Valence avec le leadership au championnat. Les deux dernières places du podium reviennent à Aaro Vainio et Carlos Sainz. Silverstone Cette fois-ci, Kevin Korjus ne se fait pas ravir la pole position. Ils sont nombreux à la convoiter et le top dix des qualifications laisse présager d’une course disputée. Quoi de mieux comme scénario pour célébrer un nouveau vainqueur ? Pour agrémenter le tout, le vainqueur de la première course s’impose à domicile. Dès le départ, Jack Harvey sent qu’il a fort à faire. ART Grand Prix permet aussi à Conor Daly de s’envoler de la neuvième place au deuxième rang. Trop beau pour être vrai : l’Américain est pénalisé pour départ volé. Melville McKee et David Fumanelli connaissent d’ailleurs le même sort. David Fumanelli n’en a pas fini avec les ennuis : il se fait monter dessus par le jeune Patrick Kujala, qui continue sa route par un tonneau… qui l’exclut de la course suivante sur décision des commissaires. Carlos Sainz et Lewis Williamson se frottent aussi, tandis que Jack Harvey glane son premier succès devant Kevin Korjus et la troisième ART Grand Prix de Facu Regalia. En course 2, Giovanni Venturini continue le bal des nouveaux vainqueurs en offrant un premier succès à Trident. Le carnage du premier tour n’affecte pas l’Italien, parti depuis la pole. Mais Dino Zamparelli, Conor Daly, Emanuele Zonzini et Adderly Fong mettent un terme prématuré à leur prestation du dimanche. Malgré les assauts de Nick Yelloly, Giovanni Venturini conserve son sang-froid et devance sur le podium la Carlin ainsi que la Jenzer Motorsport d’un Alex Fontana pour une fois en-dehors des soucis. Daniil Kvyat termine au pied du podium devant celui avec lequel il se battra plus tard pour le titre, Facu Regalia. Nürburgring Adderly Fong cède sa place à un nouveau venu, Alexander Sims. D’entrée de jeu, il s’empare du meilleur temps de la séance d’essais. En revanche, la pole position revient à Facu Regalia, qui partage la première ligne avec Tio Ellinas. Alex Fontana et Jack Harvey suivent sur la deuxième ligne. Un nouveau vainqueur s’illustre à nouveau. Depuis le début de la saison, personne n’a encore pris le dessus sur un autre en s’imposant plus d’une fois. Cela permet ce week-end là, tour à tour, à Facu Regalia et Melville McKee de s’imposer. Dès le départ, le poleman argentin voit Tio Ellinas et Jack Harvey le suivre dans sa roue, tandis qu’Alex Fontana part en toupie. Le débutant se prépare à dominer son sujet et terminer la course avec plus de sept secondes d’avance sur ses camarades sur le podium, Tio Ellinas et Jack Harvey. La pole de la course 2 revient au nouveau venu Alexander Sims. Facu Regalia cale pour sa part dans le tour de mise en grille et se condamne à partir depuis les stands. Un sort bien différent attend Melville McKee, qui prend la tête au départ. Robert Visoiu vole de son côté le départ et se fait pénaliser en conséquence. Au terme des quinze tours de course, le trio du podium est exclusivement britannique : Alexander Sims se contente de la deuxième place, à trois dixièmes du leader, devant la Carlin de Nick Yelloly. A la mi-saison, Tio Ellinas est en tête du championnat avec 19 unités d’avance sur Facu Regalia, détenteur de 72 points. Le fond du top 5 est plus serré et comprend Kevin Korjus, Jack Harvey et Conor Daly. Nick Yelloly est d’ailleurs à égalité de points avec l’Américain avec 52 unités. Mais, comme souvent en GP3, tout s'apprête à changer...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz , Facu Regalia , Alexander Sims , Conor Daly , Adderly Fong , Jack Harvey , Dino Zamparelli , Alex Fontana , Daniil Kvyat , Lewis Williamson , Kevin Korjus , Nick Yelloly , Aaro Vainio , Tio Ellinas , David Fumanelli , Robert Visoiu , Patric Niederhauser , Giovanni Venturini , Patrick Kujala , Emanuele Zonzini , Melville McKee
Équipes Williams , Carlin , ART Grand Prix
Type d'article Actualités